Dell : un nouveau pas vers AMD?

Mobilité

En réaffirmant qu’il n’a aucune relation exclusive avec Intel, le constructeur texan laisse entendre qu’il s’intéresserait aux puces AMD.

“Bien sûr, nous n’avons aucune relation exclusive avec Intel.” A l’occasion du Forum économique mondial (WEF) de Davos (du 25 au 29 janvier 2006), Michael Dell a laissé entendre, selon des propos retranscris par Reuters, qu’il pourrait élargir le nombre de ses fournisseurs en matière de processeurs. Il répondait à l’éternelle question sur les intentions du constructeur de lancer des ordinateurs équipés des processeurs AMD.

Pour autant, le président de Dell n’a pas confirmé l’arrivée de machines estampillées AMD. “Je n’ai aucune annonce de nouveaux produits à faire aujourd’hui”, a-t-il déclaré, toujours selon Reuters. Jusqu’à présent, Dell a toujours privilégié Intel comme fournisseur exclusif des processeurs pour ses ordinateurs, aussi bien de bureau et portables que serveurs.

Mais les choses pourraient bien évoluer. Récemment, Dell s’est mis à commercialiser des processeurs AMD en boîtes (Athlon 64, 64 X2 et FX) sur son site web américain (voir édition du 14 novembre 2005). Une opération purement commerciale suite à une demande de certains clients qui n’engage en rien Dell vis-à-vis d’AMD, déclarait à Vnunet.fr Eric Greffier, directeur marketing de Dell en France (voir édition du 28 novembre 2005).

Réorganiser la chaîne de production

Pourtant, Dell pourrait profiter des tarifs d’AMD, généralement inférieurs à ceux d’Intel, pour proposer des machines plus économiques. Surtout, le constructeur texan pourrait voir d’un mauvais oeil le marché des Opteron lui échapper. Les processeurs pour serveurs d’AMD ont connu un succès grandissant ces derniers mois et ont été adoptés par nombre de concurrents dont Sun Microsystems et HP.

Il n’en reste pas moins que l’introduction des puces AMD impliquerait une réorganisation de la chaîne, pourtant bien huilée, de production du constructeur texan. Réorganisation que Dell souhaiterait éviter tant qu’il sera en mesure d’annoncer des taux de croissances à deux chiffres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur