Dell et Compaq en tête des ventes, IBM en recul

Mobilité

Pour les instituts d’études IDC et Dataquest, les deux constructeurs qui vendent le plus de PC sont Compaq et Dell. IBM voit ses parts de marché s’éroder et celles de Hewlett Packard restent stables. En France, c’est Packard Bell-Nec qui est leader suivi de près par le même Hewlett-Packard.

Les cabinets de recherches IDC et Dataquest ont publié, chacun de leur coté, les chiffres de ventes d’ordinateurs grand public pour le premier trimestre 2000. Au niveau mondial, Compaq reste en tête devant Dell alors que les positions sont inversées sur le marché américain. Une situation qui reste constante, le dernier trimestre 1999 ayant fourni les mêmes classements en tête (voir édition du 11 janvier 2000). Le grand perdant de ce début d’année se nommant IBM. Big Blue passe en effet de la troisième place mondiale au premier trimestre 1999 à la quatrième un an plus tard. Sur le marché américain, la situation d’IBM est encore plus critique, la firme sortant du “Top 5” pour se retrouver à une modeste septième place, derrière Apple, avec à peine 4 % de part de marché. Cette érosion progressive explique d’ailleurs la nouvelle stratégie du n° 1 mondial de l’informatique basée sur deux axes principaux pour le matériel grand public : la vente directe et le lancement de la marque NetVista (voir édition du 20 avril 2000). Autre explication sur ce recul d’IBM, le retrait du marché de détail américain de la gamme de PC Aptiva.

Derrière les quatre mastodontes américains, on trouve une multinationale japonaise mais pas la même selon les deux enquêtes. En effet, pour IDC, le cinquième vendeur mondial serait Fujitsu-Siemens alors que Dataquest considère que c’est Nec qui occupe cette place. Quoi qu’il en soit, cela témoigne des bonnes ventes de PC japonais, proposés à des prix raisonnables dans la grande distribution.

Sur le marché français, justement, c’est Packard Bell-Nec qui se place en tête avec 14,1 % de part de marché et une progression de ses ventes de 14,2 % par rapport à l’an dernier à la même période. Fort de ses deux pôles, grand public familial avec PB et professionnel avec la vente directe des PC Nec, le groupe basé à Angers s’impose comme l’une des valeurs sures du marché français. Derrière PB-Nec, Hewlett Packard enrgistre une très belle progression de 64,1 % de ses ventes. Le constructeur de Palo Alto passe ainsi de la cinquième à la seconde place en un an sur le marché hexagonal. Suivent dans un mouchoir de poche, Dell, Compaq et IBM, ces deux derniers perdant respectivement 18,7 et 35,3 %. Enfin, Apple continue de se redresser avec une bonne huitième place et 4,6 % de part de marché.

Outre IBM, l’autre perdant de ces classements est incontestablement Gateway. Hormis sa quatrième place sur le marché américain, le spécialiste de la vente directe n’apparaît pas dans les vendeurs de tête, ni dans le monde ni même en France. Cela peut s’expliquer par le développement rapide de la vente en ligne d’ordinateurs, en particulier venant de la part d’intégrateurs ou de constructeurs proposant des produits bien moins chers que ceux proposés par la firme dont la vache est l’emblème.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur