Dell et Gateway font du PC neuf d’occasion

Cloud

Aux Etats-Unis, Dell et Gateway revendent à prix cassé sur leur site Web des ordinateurs neufs retournés par leur client. Et en France ?

Que deviennent les PC retournés quelques jours ou quelques semaines après leur achat par un client mécontent ? Aux Etats-Unis, on les désosse pour les revendre moins cher. C’est du moins la technique qu’ont adoptée les spécialistes de la vente directe Dell et Gateway.

Baptisés remanufactured ou refurbished, ces PC reconstruits sont vendus sur Internet à des prix attractifs. Un exemple ? Les réductions chez Dell atteignent 150 à 200 dollars (autour de 1 000 francs) pour l’achat d’un PC de bureau Optiplex ou d’un portatif Inspiron. Difficile de satisfaire tout le monde, car ces ordinateurs sont vendus en fonction des arrivages avec des configurations hétéroclites qui vont du PC sous Pentium II doté d’un lecteur CD-Rom au modèle Pentium III 600 MHz accompagné d’un DVD. Le tout est assorti d’une garantie pour un à trois ans.

Evidemment, l’acheteur doit accepter qu’un ou plusieurs composants de la configuration proviennent d’une machine presque neuve, tombée en panne ou qui aura déplu à son acquéreur. Certes, le constructeur indique que les composants des PC réassemblés ont été vérifiés. Mais mieux vaut rester prudent.

Cette mode pourrait-elle arriver en Europe et en France ? Pour le savoir, il faudrait d’abord avoir une idée des quantités de PC retournés. Des chiffres que les constructeurs refusent de communiquer. Mais de toute façon, ce type de vente ne semble pas prévue de sitôt en France. “Ce n’est pas à l’étude, et de toute manière les volumes en retour sont trop faibles”, explique une porte-parole de Gateway Europe. Installé à Dublin, le constructeur revend bien, dans une boutique en bord de rue, quelques PC remis à neuf mais de là à les proposer en ligne… Et du côté de chez Dell ?; “Les PC retournés par nos clients sont renvoyés à notre usine en Irlande. Nous n’avons pas de politique de revente ni l’intention d’en mettre une en place compte tenu des volumes très limités que cela représente”, explique Pierre Vigna, directeur du marketing pour Dell France. Les clients américains sont-ils tellement plus pointilleux ou plus facilement insatisfaits que les français. Ils sont peut-être tout simplement plus nombreux. Dommage, car c’eut peut-être été l’occasion de dénicher quelques bonnes affaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur