Dell et Oracle renforcent leurs liens

Cloud

Conclu il y a un an, le partenariat entre Dell et Oracle va être renforcé, amenant le premier à pré-installer sur ses serveurs la base de données du second. Objectif : s’imposer auprès des PME-PMI.

Dell va pré-installer sur ses serveurs PowerEdge 2600 et 2650 Oracle Standard Edition One, version d’entrée de gamme destinée aux serveurs mono et bi-processeurs de la base de données de l’éditeur éponyme. Ce “bundle”, qui fonctionnera soit avec la distribution Linux de l’américain Red Hat soit avec Windows, sera disponible à partir de 4000 dollars. Ce partenariat prolonge un partenariat existant, conclu il y a un an, qui associait la base Oracle 9i au serveur PowerEdge 2650 (voir édition du 4 avril 2003). Il est désormais étendu à la Chine et Dell a obtenu d’Oracle l’exclusivité jusqu’à la fin 2004. Le partenariat vise explicitement les PME-PMI ; l’enjeu pour Oracle est de mieux concurrencer SQL Server, la base de données de Microsoft qui est très bien implantée auprès de ce type d’entreprise (voir édition du 11 mars 2003).

L’association entre Oracle et Dell s’explique par le fait que l’un comme l’autre partage la même vision de l’évolution des centres de données. Côté matériel, Dell préconise les architectures reposant sur l’empilement de serveurs Intel, car ces architectures sont jugées plus économiques que les solutions basées sur les Unix propriétaires. Préconisation qu’Oracle reprend à son compte, renforçant les fonctionnalités de clustering dans les récentes versions de sa base de données. “Nous n’avons pas de partenaire plus important que Dell”, a ainsi déclaré le patron d’Oracle, Larry Ellison, lors de la présentation de cette offre. Michael Dell n’a pas été en reste, affirmant que 30 000 de ses clients utilisent à présent la base de données d’Oracle, alors qu’ils étaient 22 000 il y a un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur