Dell lorgnerait aussi sur le marché des montres connectées

Régulations
dell-montre connectée-wearable technology

Dans une volonté de diversification des activités, Sam Burd, Président de la branche PC de Dell, déclare que le groupe pourrait regarder les wearables technologies comme la montre connectée.

Dell scruterait-il à son tour le business des montres connectées ?

En tout cas, Sam Burd, président de la branche PC de Dell, affirme dans une interview accordée au Guardian que la firme IT envisagerait de se diversifier sur un marché comme les wearable technologies (“l’informatique vestimentaire”).

Confronté depuis quelques temps à la chute globale des ventes d’ordinateurs, Dell a d’ores et déjà été relayé au troisième rang mondial de la distribution de PC, surpassé en cela par Lenovo.

Il n’est donc pas étonnant que la compagnie explore de nouvelles opportunités.

“D’ici 5 ans, les terminaux et les formats auront continué à changer (…) Il y a beaucoup de débats pour savoir comment cela s’insère dans des appareils portables comme ce que nous voyons avec les montres et les Google Glass“, déclare Sam Burd.

Nous envisageons un monde avec beaucoup d’appareils connectés. Nous n’avons pas annoncé quoi que ce soit, mais nous étudions la technologie dans ce domaine.”

Des propos surprenants au regard de l’orientation actuelle de Dell, qui favorise plutôt une logique BtoB en renforçant les services IT aux entreprises.

Si Dell s’attaque à des marchés émergents comme la montre connectée, il devra affronter Apple et son projet iWatch ou encore Sony qui compte commercialiser la SmartWatch 2 d’ici quelques mois.

Dell a d’autres soucis plus importants à gérer.  De toute façon, il est probable que cette diversification vers les wearables technologies doivent attendre la résolution du bras de fer qui oppose actuellement Michael Dell et certains actionnaires influents.

Dans un souci d’indépendance et de réactivité face au marché, Michael Dell, P-DG de Dell, planche depuis fin 2012 sur un retrait du groupe en Bourse en association avec le fonds Silver Lake.

Ce projet est devenu plus concret à partir de février 2013 mais le processus est contesté par des actionnaires et fait l’objet d’une bataille d’actionnaires et d’investisseurs (voir encadré ci-dessous).

 Dell : le temps est compté
Selon un document de Dell transmis à la SEC (autorité de régulation des marchés financiers aux Etats-Unis), le comité spécial mis en place par le groupe IT pour superviser l’opération de retrait souligne la morosité du marché du PC. Et considère qu’il existe “un risque à la baisse important pour les actionnaires si la transaction avec Michael Dell est rejetée”. Le fondateur de Dell propose le rachat des actions à 13,65 dollars par action (Ce qui constituerait une opération globale à 24,4 milliards de dollars). C’est insuffisant, considère le milliardaire Carl Icahn, qui joue les trublions avec le fonds Southeastern Asset Management. En détenant 13% du capital, ils sont en mesure de peser dans le débat sur le sort de Dell. D’ailleurs, ils tendraient plutôt pour un maintien en Bourse du groupe et un versement de ce que l’on pourrait qualifier de dividende exceptionnel aux actionnaires (14 dollars par titre).

 

—–Quiz——

Connaissez-vous bien Dell ?

—————-

Crédit photo : Adchariyaphoto pour Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur