Dell monte une passerelle dans l’Internet des objets

Big dataBusiness intelligenceCloudData-stockage
dell-iot

Dell monte en puissance dans l’Internet des objets en créant une division dédiée et en lançant une passerelle IoT Gateway destinée au traitement de données.

Création, l’été dernier, de l’Open Internet Consortium* aux côtés de Broadcom, Intel et Samsung ; ouverture, en septembre, d’un laboratoire de recherche au coeur de la Silicon Valley… Dell avance ses pions dans l’Internet des objets (IoT).

Le groupe américain a franchi une nouvelle étape stratégique cette semaine en annonçant la mise sur pied d’une entité « exclusivement centrée sur le développement de solutions IoT » (matériel, logiciels et services).

Sa division Business Services adhère par ailleurs au programme Global System Integrator Alliance de ThingWork, un fournisseur de plates-formes pour l’Internet des objets. Dans le cadre de ce partenariat, les deux sociétés associeront leur expertise et leurs technologies pour réduire les coûts et les risques liés à la création d’applications IoT.

Dell se donne surtout pour objectif de faire le pont entre deux univers souvent séparés en entreprise : d’un côté, l’IT et de l’autre l’OT (« Operational technology »). C’est-à-dire ces dispositifs d’automatisation orientés sur le contrôle direct des appareils physiques, des processus et des événements, sans jonction systématique avec le système d’information – illustration dans la gestion des bâtiments.

L’Internet des objets doit justement permettre d’établir des synergies entre ces deux mondes. A condition de tirer parti des données produites par les capteurs en bord de réseau, ainsi que par les terminaux connectés.

Une tâche confiée à la passerelle IoT Gateway, basée sur le client léger Wyse 3290, sauf pour le système d’exploitation : pas de Windows Embedded, mais du Windows 10 IoT ou certaines distributions Linux comme Snappy Ubuntu Core.

Sous le capot, on trouve une puce Intel Celeron N2907 (bicoeur à 1,66 GHz), 4 Go de RAM, 16 Go pour le stockage et une connectivité Wi-Fi 802.11ac associée à une interface Ethernet Gigabit. Le tout à partir de 479 dollars HT, initialement aux Etats-Unis et au Canada.

L’analyse de données réalisée par l’IoT Gateway permettra d’optimiser la consommation d’énergie des objets connectés, d’optimiser les démarches de maintenance proactive ou encore d’accélérer les prises de décision.

Pour relever le défi du rapprochement avec l’univers OT, Dell s’est associé à plusieurs entreprises spécialisées comme KMC Controls, autour d’une plate-forme ouverte pour la gestion des immeubles « intelligents ».

* L’Open Internet Consortium travaille à la mise au point d’une spécification permettant de simplifier la connexion entre les différents éléments constitutifs de l’IoT. Quant au centre de recherche monté avec Intel, il se concentre sur des solutions verticales, notamment à destination de la banque, de la santé et du BTP.

Crédit photo : blackdogvfx – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur