Dell prend la virtualisation très au sérieux

CloudData-stockageStockage

Sous une casquette de “constructeur hardware – intégrateur IT”, Dell fait rimer la virtualisation avec la haute densité (PowerEdge C) et le stockage (déduplication).

Dell veut marquer son entrée dans “l’ère de la virtualisation” avec une nouvelle gamme de serveurs et de solutions IT. Une nouvelle offensive visant à affirmer son nouveau statut de constructeur – intégrateur du data center au poste de travail, après le rachat de Perot Systems en septembre 2009.

La branche française de Dell vient de présenter les quatre points forts de cette nouvelle approche de la virtualisation qui fait aussi briller les yeux de ses concurrents comme IBM ou HP.

Denis Bellicam, en qualité d’Enterprise Product Manager pour la zone EMEA chez Dell, synthétise l’approche en quatre axes :
– “l’infrastructure intelligente” avec des nouveaux serveurs PowerEdge;
– simplification de la gestion de l’infrastructure virtuelle avec des partenaires comme VMware ou Microsoft (System Center Virtual Machine Manager);
– la performance accrue des applications et l’optimisation de la charge (workload);
– la gestion intelligente des données (stockage unifié) en partenariat avec EMC et Brocade.

Selon Denis Bellicam, Dell peut se targuer d’être le premier vendeur pour la virtualisation de serveurs x86, un leader dans la fourniture d’infrastructures cloud tout en alignant 10 000 clients en mode Software-as-a-Service (applications hébergées).

En qualité d’Enterprise Brand Manager chez Dell France, Nathalie Rotceig aborde la sortie de la gamme PowerEdge C, des déclinaisons de serveurs issus de la division Data Center Solutions de Dell (un club d’une vingtaine de clients IT exigeants comme Yahoo, Ask.com ou Free) pour viser un segment plus large de clients toujours à la recherche de performance (châssis ultra dense, haute densité, coût total de possession ou TCO moindre)…tout en se montrant plus raisonnables en termes de déploiement.

Globalement, PowerEdge C s’adresse à des mondes comme le calcul haute performance (HPC), le Web 2.0, les jeux ou les fournisseurs de services cloud. En France, Dell vise plus particulièrement des acteurs impliqués dans le calcul scientifique, les hébergeurs ou les laboratoires pharmaceutiques…

Le fabricant prévoit de sortir trois modèles dans le courant du deuxième trimestre : PowerEdge C1100 (bi-socket, format 1U, 18 Dimms, 10 HDD), le C2100 (bi-socket, format 2U, 18 Dimms, 24 HDD) et C6100 (un chassis 2U qui héberge quatre serveurs bi-socket, “l’architecture la plus dense que l’on puisse proposer” selon Nathalie Rotceig).

Neuf plate-formes bi-socket redéployées chez Dell

Les nouveautés d’Intel expliquent en grande partie ce renouvellement d’offre catalogue pour la gamme PowerEdge.

Les nouvelles machines de Dell embarquent Intel Xeon 5600 Series (connu jusqu’ici sous le nom de code Westmere).

Signalons quelques caractéristiques de la nouvelle génération de processeurs censées optimiser l’efficacité énergétique : finesse de gravure à 32 nanomètres (contre 45 nm), mémoire DDR3, fréquence à 60/40 Ws (vs 80W).

Au total, Dell recense le redéploiement de neuf plates-formes bi-socket tous formats confondus (tour, rack, blade).

Lire la fin de l’article page 2


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur