Dell voudrait quitter la Bourse pour mieux rebondir

BourseEntrepriseRégulations
dell-siege-social-sortie-bourse

Michael Dell veut reprendre la main sur son groupe en sortant de la Bourse. Cette méga-opération LBO associerait un fonds (Silver Lake) et un acteur IT de poids (Microsoft).

La nouvelle configuration de Dell se précise.

Le fabricant de PC et fournisseur de services IT sortirait de la Bourse pour intégrer le portefeuille du fonds d’investissement Silver Lake Partners.

En fin de semaine dernière, on considérait que cette méga-opération de rachat à effet de levier par endettement (LBO) pourrait valoriser le groupe de Michael Dell dans une fourchette de 22 à 24 milliards de dollars (rachat situé entre 13 et 14 dollars par action).

Sauf surprise de dernière minute, le deal pourrait être bouclé prochainement.

Actuellement détenteur de 16% du capital, Michael Dell prendrait la majorité du capital.

Tandis que Silver Lake mais aussi Microsoft en renfort disposeraient de parts minoritaires. Ces deux derniers associés pourraient investir entre 1 et 2 milliards.

Plusieurs banques d’affaires seraient entrées dans les négociations : Barclays, Bank of America Merrill Lynch, Credit Suisse et RBC Capital.

Selon Les Echos, Dell veut esquisser une nouvelle stratégie en se libérant des contraintes financières liées à sa cotation en Bourse comme la publication trimestrielle de ses résultats.

Il souhaiterait accélérer sa mutation de fabricant de PC à fournisseur de solutions IT globales pour le compte des entreprises.

En suivant les traces de HP voire peut-être d’IBM qui a vendu sa division PC à Lenovo en 2005 ?

Quiz : Connaissez-vous bien les entreprises high-tech cotées en Bourse ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur