Dell rejoint Microsoft et Novell autour des accords Linux

Cloud

Dell espère ainsi séduire les clients Linux désireux de migrer sous SUSE
Linux Enterprise Server notamment.

Microsoft vient d’inscrire un nouveau client Linux en la personne de Dell dans le cadre des accords de partenariats signés avec Novell en novembre 2006. Dell annonce en effet aujourd’hui, lundi 7 mai 2007, avoir rejoint Microsoft et Novell à travers leurs accords entre les plates-formes Windows et SUSE Linux. Ces accords portent sur les développements autour de l’interopérabilité des deux environnements, leurs supports techniques et leur commercialisation. Ils garantissent également une sécurité juridique d’exploitation des licences pour les clients.

A travers l’accord, le fabricant texan vise notamment les clients non Linux qui souhaitent migrer vers la plate-forme libre de Novell. Pour mener à bien cette transition, Dell investira dans des certificats SUSE Linux Enterprise Server auprès de Microsoft et mettra en place un programme de migration. Cela se traduit par la création d’une équipe dédiée à la validation des concepts et des services de migration, ainsi que l’animation d’ateliers sur l’interopérabilité.

L’accord Microsoft-Novell prévoit d’intégrer respectivement des versions virtualisées des OS dans chacun des environnements (SUSE Linux Enterprise Server 10 au sein de Microsoft Virtual Server 2005 et inversement), y compris dans le prochain Windows Server pour l’heure baptisé du nom de code Longhorn et attendu pour 2008.

Premier constructeur à intégrer l’accord de licence

Dell espère ainsi séduire les utilisateurs d’une plate-forme Linux autre que celle de Novell qui souhaiteraient migrer sur SUSE Linux Enterprise Server, notamment pour s’acheter une tranquillité d’esprit. Rappelons que Microsoft a menacé, à de multiples reprises, d’attaquer les éditeurs de solutions Linux accusés de violation de brevets. Menaces jamais appliquées jusqu’à présent. L’accord avec Novell vise notamment à protéger ses clients de toutes poursuites judiciaires sur la base d’exploitation illégale de plate-forme informatique.

En signant l’accord Microsoft-Novell, Dell s’invite ainsi comme le premier constructeur informatique à rejoindre les deux éditeurs. Et à entrer dans l’ère de l’interopérabilité réclamée par nombre de clients de Microsoft. Six mois après la signature du partenariat entre Microsoft et Novell, 40 000 certificats d’abonnement sur 3 ans au support prioritaire pour SUSE Linux Enterprise Server ont été souscrits. AIG Technologies, Deutsche Bank, Crédit Suisse, HSBC ou encore Wal-Mart ont été parmi les premiers souscripteurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur