Dell renouvelle ses serveurs et systèmes de stockage pour les entreprises

Cloud

Face à HP, IBM et bientôt Cisco, Dell réplique avec de nouveaux serveurs et stations de travail armés des processeurs Nehalem d’Intel.

Réduction des coûts d’exploitation, baisse de la facture énergétique, performances accrues : telles sont les promesses que doivent tenir les 14 nouveaux produits du constructeur texan, qui annonce toute une série de serveurs et de systèmes de stockage.

La onzième génération de serveurs PowerEdge fait son apparition embarquant pour la premières fois les nouveaux processeurs Xeon Nehalem d’Intel. Dell ne précise pas les configurations matérielles de ces machines, mais promet “un niveau optimal de virtualisation”.

La série M de ces serveurs table sur un coût d’acquisition 27% moins élevé que pour les serveurs lames de son concurrent HP. Même chose pour le TCO (coût total de possession), qui serait, sur 5 ans, de 17% inférieurs à ceux mis en avant par HP pour ses serveurs.

Miser sur la durée de déploiement

La durée de déploiement de ces serveurs est aussi un atout : il s’effectuerait en seulement 15 minutes contre une moyenne de 3 heures pour les produits HP, et de 2 heures pour les BladeCenter d’IBM.

Cette rapidité de déploiement est notamment rendue possible par la fonction ImageDirect, permettant de créer des images serveurs à intégrer directement en usine, pour éliminer le recours à une configuration manuelle, longue à mettre en oeuvre.

Dell renouvelle également sa gamme de stations de travail, avec l’arrivée des Precision T7500, T5500 et T3500. Le constructeur américain ne dévoile toujours pas les configurations matérielles de ces postes. Tout juste sait-on que ces stations de travail bénéficient de la certification Energy Star 5.0, un label américain fixant les normes environnementales des produits informatiques.

Des systèmes de stockage dédiés à la virtualisation

Pour préserver sa réputation de constructeur ouvert, Dell introduit sa console Dell Management Console (DMC), une solution qui se base sur la suite Altiris de Symantec et conçue “pour unifier l’administration de systèmes de tous les environnements informatiques en un point unique”.

Le constructeur texan annonce par ailleurs la sortie de nouveaux systèmes de stockage de la gamme EqualLogic PS6000, capables de s’intégrer à un SAN EqualLogic pour former un ensemble virtualisé de stockage. Il est associé au tableau de bord centralisé SAN HeadQuarters, gérant les performances et l’administration de l’ensemble des systèmes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur