Dell restera-t-il fidèle à Intel ?

Mobilité

Dell, numéro un des ventes de PC, ne commercialise que des machines équipées de processeurs Intel. Or, le constructeur nord-américain a lancé sur son site un sondage baptisé “Intel vs AMD”… Dell s’apprêterait-il à revoir sa stratégie du “tout Intel” ? Moins chères, souvent plus performantes, les puces d’AMD ont de quoi séduire. Leur présence sur des PC signés Dell serait une petite révolution et une grande victoire pour AMD.

Historiquement, Dell n’a jamais commercialisé d’ordinateur avec processeur AMD. Le fabricant de PC qui caracole à la première place des ventes a toujours équipé ses machines de processeurs Intel. Une exclusivité sans équivalent dont les termes ne sont pas connus. Un constat s’impose : Dell est souvent le premier à livrer des ordinateurs équipés des derniers processeurs du fondeur. Ce fut notamment le cas avec le Pentium 4 à 1,3 GHz (voir édition du 2 janvier 2001). On peut supposer que le fabricant bénéficie par ailleurs de tarifs négociés. Une situation qui pourrait changer comme le laisse présager la présence d’un sondage sur le site de Dell. L'”étude de recherche” baptisée “AMD vs Intel” (AMD contre Intel) ne laisse planer aucun doute : Dell lorgne sur les processeurs d’Advanced Micro Devices.

Pourtant, si son fondateur et dirigeant Michael Dell a quelque peu nuancé son discours depuis, pendant longtemps ses propos vis-à-vis d’AMD étaient particulièrement critiques. Ainsi lors d’une interview accordée à ZDNet en février 2000, il qualifiait la technologie du fondeur de “trop fragile”. Interrogé afin de savoir s’il sous-entendait que l’architecture des processeurs de la marque posait des problèmes d’incompatibilité, Michael Dell répondait : “Oui, et c’est un problème crucial. De plus, nous trouvons que l’environnement d’AMD est beaucoup plus fragile que les systèmes équivalents d’Intel.”Une solution envisagée depuis longtemps

En janvier 2000, Dell avait dû faire face aux difficultés d’approvisionnement rencontrées par Intel. Déjà en décembre de l’année précédente, le fabricant avait dû retarder la sortie de sa nouvelle gamme à cause d’un bogue détecté sur certains Pentium 3 gravés en 0,18 micron. Ainsi, quand la question d’un approvisionnement en processeurs provenant d’autres fabricants a été évoquée, le porte-parole de Dell a indiqué que la société envisageait “tout le temps de passer par des fournisseurs alternatifs pour tous les composants”. Tout en réaffirmant que les clients de Dell étaient mieux servis grâce à son accord d’exclusivité avec Intel, le porte-parole du fabricant de PC assurait que Dell “examinerait aussi d’autres options dans le futur”. A l’époque déjà, des rumeur faisaient état de négociations entre Dell et AMD (voir édition du 10 avril 2000).

Le futur évoqué par le porte-parole de Dell, nous y sommes peut-être. L’arrivée d’AMD sur les machines du constructeur américain a été maintes fois évoquée, dernièrement il s’agissait de l’intégration des Athlon 4 mobiles sur sa nouvelle gamme de portables (voir édition du 16 mai 2001). Ces derniers temps, AMD a gagné des points face à Intel dont le Pentium 4 – cher et aux performances jugées décevantes – peine à s’imposer. Ce n’est d’ailleurs certainement pas un hasard si la dernière gamme de PC présentée par Hewlett-Packard fait la part belle aux processeurs AMD (voir édition du 19 juin 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur