Dell s’attaque au marché des ‘hard gamers’

Mobilité

Le nouveau Pentium 4 à bus frontal 800 MHz est l’occasion pour Dell de décliner sa gamme Dimension à travers une série XPS destinée aux joueurs. Une configuration haut de gamme, personnalisable à l’envi, qui dépasse cependant les 2 000 dollars de budget en premier prix.

Alors que Dell visait jusqu’à présent une clientèle professionnelle (grands comptes, PME-PMI, Soho…) et, dans une moindre mesure, familiale, le constructeur texan s’investit désormais dans un nouveau marché pour lui : celui des joueurs. C’est en tout cas l’impression qu’il donne avec un nouveau produit de la gamme Dimension, le XPS.

Cette machine est une véritable bête de course. En configuration de base, elle est équipée avec le dernier Pentium 4 HyperThreading à 3 GHz et bus frontal (FSB) à 800 MHz (voir édition du 14 avril 2003) avec 256 Mo de mémoire SDRam DDR double canal 400 MHz. Quatre slots Dimm permettent d’accueillir jusqu’à 2 Go de Ram. Un disque dur ultra ATA/100 de 60 Go à 7 200 tour/minutes est accompagné d’un lecteur DVD-Rom. Côté graphique, le Dimension XPS fait appel à l’une des cartes les plus puissantes du moment, la Radeon 9800 à 128 Mo de mémoire DDR d’ATI. Et à la non moins performante Sound Blaster Audigy 2 de Creative pour le son. Livré avec un écran 19 pouces mais sans enceintes, le Dimension XPS est fourni avec Windows XP édition familiale, auquel vient s’ajouter la suite bureautique WordPerfect Productivity Pack.

Le tout repose dans un boîtier bleu et noir qui dispose, en façade avant, de deux connecteurs USB 2 et d’un port Firewire. Evidemment, le prix d’une telle configuration s’en ressent : 2 200 dollars HT. Pour peu que l’on double la mémoire vive, que l’on choisisse un disque de 200 Go, un écran plat 17 pouces, un graveur CD-RW, un kit d’enceintes 6 canaux Altec Lansing, le prix s’envole au-delà des 3 200 dollars. D’autres options comme le Serial ATA pour les disques durs, la version Pro de la Radeon 9800 ou encore Windows XP Pro sont également proposées dans des configurations personnalisées et à des prix de moins en moins attractifs.

Si les configurations proposées répondent aux plus exigeants des joueurs, Dell prend cependant un risque en s’adressant à une clientèle de bidouilleurs qui préfèrent généralement monter eux-mêmes leur PC afin de le personnaliser à l’extrême, y compris dans le design. En leur proposant une configuration toute faite, Dell espère peut-être convaincre la clientèle des hard gamers qu’il est plus intéressant de passer son temps à jouer plutôt qu’à monter sa machine. Pour le moment, l’offre reste limitée au territoire américain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur