Dell Services passe sous pavillon japonais pour 3 milliards de dollars

EntrepriseFusions-acquisitions
dell-services-ntt
3 8

Dell a trouvé un repreneur pour sa branche conseil et services IT : le Japonais NTT Data, qui met 3,05 milliards de dollars sur la table.

Un peu plus de 3 milliards de dollars, hors dette : c’est la somme déboursée par NTT Data pour mettre la main sur Dell Services.

Le rapprochement entre les deux sociétés était pressenti depuis plusieurs semaines. C’est plutôt le montant de la transaction – encore soumise à l’approbation des autorités de la concurrence – qui posait question.

Il est finalement moins élevé que ne l’avaient laissé entendre, dans la presse spécialisée, certaines sources dites « proches du dossier ». Dell est même perdant dans l’absolu, si on considère que le groupe informatique américain avait investi près de 4 milliards de dollars en 2009 pour acquérir Perot Systems, devenu Perot Services… puis Dell Services.

Difficile, toutefois, d’effectuer la comparaison : le périmètre d’activité de cette branche a évolué, autour du conseil et des services IT.

Le rachat fait sens pour le conglomérat japonais NTT Group, dont la filiale NTT Data va pouvoir renforcer sa présence en Amérique du Nord, principalement dans la santé, l’assurance et le secteur public.

Le nouvel ensemble sera piloté par John McCain, CEO de NTT Data. Suresh Vaswani, actuel président de Dell Services, lui passera officiellement le témoin une fois la transaction bouclée.

Absorber les dettes

Cette revente en appelle d’autres pour Dell, qui cherche à dégager, à terme, 10 milliards de dollars pour rembourser une partie de la dette contractée avec l’acquisition d’EMC.

Validé fin février par la Federal Trade Commission (autorité suprême de la concurrence aux États-Unis) et début mars par la Commission européenne, ce deal sans précédent dans le monde IT est évalué à environ 60 milliards de dollars aux cours actuels d’EMC et de sa filiale VMware.

Dans ce cadre, Dell cherche à emprunter près de 50 milliards de dollars. Selon Reuters, les négociations seraient sur la bonne voie pour une première ligne de crédit de 10 milliards de dollars, avec au moins 25 banques dans la boucle.

La cession de Dell Services constitue un signal fort adressé aux marchés. D’après Re/code, la division était en vente depuis l’automne, Dell ayant approché plusieurs sociétés de conseil dont l’Indien Tata Consultancy Services et le Canadien CGI, ainsi que la SSII française Atos, avec laquelle les négociations auraient achoppé.

Les prochains actifs sur la liste pourraient être Quest Software (gestion des données, des systèmes et des applications) et SonicWall (sécurité des données et de la messagerie électronique). Deux entités qui pourraient rapporter jusqu’à 4 milliards de dollars à Dell.

Crédit photo : Uber Images – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur