Démarrage difficile pour le service Connexion by Boeing

Mobilité

Le manque d’intérêt pour le service d’accès Wi-Fi à bord des avions oblige Boeing à procéder à une réévaluation.

Face à des résultats décevants, la compagnie aéronautique américaine Boeing a décidé de réévaluer et de suspendre les projets de développement de son service Wi-Fi embarqué pour les vols en avion, baptisé Connexion by Boeing.

Cette réévaluation pourrait se solder par la vente du groupe Connexion ou par l’élaboration d’un partenariat. Elle pourrait également se conclure par la fin du service.

Connexion by Boeing offre un service sans fil embarqué à bord des 72 avions Boeing longs courriers, soit un total de 12 compagnies aériennes, parmi lesquelles Lufthansa, SAS et Austrian Airlines. En échange de ce service, les passagers doivent payer un droit d’accès allant jusqu’à 29,95 dollars, selon la durée du vol.

Les clients ont protesté contre le prix de ce service. Face à ces critiques, Connexion a soutenu que ce prix représenterait une dépense modeste pour les entreprises si celles-ci amélioraient la productivité de leurs employés.

La technologie utilise plusieurs points d’accès Wi-Fi à l’intérieur de l’avion pour créer un réseau sans fil. Le signal est ensuite retransmis vers la Terre par voie satellite.

Le service offre actuellement des débits allant jusqu’à 4 Mbt/s en réception et jusqu’à 1 Mbt/s en émission pour l’ensemble des utilisateurs. Ces débits pourraient toutefois être réévalués à la hausse si le système gagnait le coeur des consommateurs.

Dans le même registre, la société de télécommunications américaine Verizon a supprimé son service Airfone qui permettait aux passagers de passer des appels téléphoniques sur environ 1000 avions exploités par certaines compagnies américaines. La décision n’affecte pas les 3400 avions d’affaires et gouvernementaux qui avaient souscrit à ce service. Le service Airfone existe depuis 20 ans mais a toujours peiné à décoller en raison des tarifs d’appels exorbitants fixés à 4,99 dollars la minute.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 28 juin 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur