Démarrage en fanfare pour la Playstation 2

Mobilité

Enfin ! Après des mois d’attente, les consommateurs japonais ont enfin pu acquérir la nouvelle console de Sony, la très attendue Playstation 2. Une arrivée saluée comme il se doit avec des ventes atteignant près d’un million d’unités pour le premier week-end de commercialisation.

Ce sera peut être le produit de l’année. En tout cas, au Japon, ce fut incontestablement un événement majeur, à en juger par la frénésie dont a été saisi l’archipel ces derniers jours. Après avoir fait sauter le site consacré à la réservation de la nouvelle console (voir édition du 22 février 2000), les consommateurs nippons se sont en effet rués samedi dans les magasins pour être les premiers à acheter l’objet de toutes les convoitises. Certains patientaient même devant certaines échoppes depuis jeudi matin afin d’avoir la primeur du lancement. Ainsi, même avec un prix de vente relativement élevé de 39 800 yen (environ 2 500 francs), Sony peut se féliciter d’avoir réussi à écouler près d’un million du nouveau modèle en deux jours. Conséquence, toutes les commandes enregistrées sur Internet n’ont pas pu être honorées, seuls 120 000 clients sur 380 000 ayant déjà reçu la console chez eux.

Pour le moment, la ludothèque tirant partie des nouvelles capacités de la Playstation 2 ne comporte que 8 titres mais, du fait de la compatibilité avec le premier modèle du nom, ce sont des milliers de jeux qui sont déjà disponibles. D’ores et déjà, sont sortis spécifiquement pour la nouvelle machine deux titres phares : Tekken Tag Tournament, successeur du célèbre jeu de combat, et Ridge Racer 2000, un jeu de course automobile. Autre fait marquant, le marché intérieur nippon des films sur DVD a connu ces dernières semaines un véritable coup d’accélérateur, la console faisant aussi office de lecteur vidéo de salon. En France, certains magasins la proposent déjà en version import (console japonaise NTSC). Sachant l’intérêt qu’elle suscite, les vendeurs n’hésitent pas à la vendre aux d’enchères, le plus offrant repartant avec sa PS 2 sous le bras.

Face à ce raz de marée, prodigieusement bien orchestré depuis un an par Sony, seul Microsoft s’apprête à répondre dans les jours qui viennent. Bill Gates dévoilera officiellement la X-Box vendredi à la Game Developers Conference de San Jose. Si le mystère autour du processeur n’en est pratiquement plus un (la présence d’un Athlon d’AMD étant quasiment acquise), on ne sait toujours pas en revanche quels seront les autres composants de la machine, ni quelle version de Windows sera utilisée (9x en version allégée ou Windows CE), ni même à quel prix elle sera commercialisée. L’important pour Microsoft, c’est surtout de faire parler de sa console même si elle ne doit arriver que dans six mois. Sony avait fait de même il y a un an avec la Playstation 2 et au vu des ventes de ce week-end, la méthode ne doit pas être mauvaise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur