Dématérialisation des factures : Greenbureau lève 800 000 euros

CloudEntrepriseManagementStart-up
greenbureau-levee-de-fonds-dematerialisation-factures-start-up

Le concept de la start-up parisienne pour favoriser la dématérialisation des factures (avec un brin de “green IT”) a séduit deux fonds de capital-risque : Omnes Capital et 3T Capital.

Greenbureau, service Internet gratuit de centralisation des factures pour les particuliers, lève 800 000 euros auprès d’Omnes Capital (ex-Crédit Agricole Private Equity) et 3T Capital (soutenu par le Fonds Européen d’Investissement, CDC Entreprises et l’Institut Mines-Télécom).

La jeune pousse est actuellement incubée à Télécom ParisTech (Institut Mines-Télécom). Sachant qu’elle est également soutenue par la Ville de Paris et Oséo.

Sous un angle de gestion de la relation client numérique multimarques, Greenbureau s’inscrit dans une démarche green IT.

Il permet aux grandes entreprises de réduire leurs coûts de gestion en démultipliant les usages numériques de leurs clients : facture électronique, gestion de compte en ligne, etc.

Ce tour de table devrait permettre à Greenbureau de poursuivre l’innovation, explorer d’autres supports (smartphones, tablettes) et “accélérer sa conquête commerciale”.

La société compte SFR, Numéricable, Direct Energie et Poweo parmi ses premiers clients.

Greenbureau a été créée en juillet 2011 par quatre professionnels de la relation client et d’Internet : Mathieu Delobelle, Frédéric Dermer, Yan Tamalet et Florian Nicourt.

La société s’engage à stocker “toutes vos factures, relevés et documents est illimité en taille et en temps”. Il est toutefois précisé que : “tous les 10 ans nous vous donnons le choix de conserver ou de supprimer vos données les plus anciennes.”

Sur le front de la sécurité, de la confidentialité et propriété de vos données, la jeune pousse parisienne assure qu’elle travaille en partenariat avec la CNIL et avec les marques partenaires dans le process de dématérialisation des factures.

Au total, 80 fournisseurs se sont ralliés à cette initiative. Une quinzaine ont été intégrés dans le courant du mois de novembre.

Dans quelle mesure peut-on parler d’implication dans le développement durable au-delà de l’aspect dématérialisation ?

Le petit geste pour la nature, c’est par ici : “Chaque fois que vous passez en facture 100% électronique chez l’une de nos marques partenaires, nous finançons une campagne de reforestation durable en partenariat avec l’organisme Trees for the Future.”

Greenbureau compte surfer sur un marché de la dématérialisation des factures, qui pèse 1,5 milliard d’euros par an.

Plus largement, Greenbureau vise tous les actes de relation client, encore capté à plus de 80% par des centres d’appels (dans cette vision, on passe à un marché de 12 milliards d’euros par an).

(Credit Photo : Shutterstock.com – Copyright : Cheryl Savan)

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur