Dématérialisation : la FFF lance le mouvement pour ses feuilles de match

Cloud
fff-umanis-dematerialisation

La Fédération Française de Football a fait appel à la société de conseil et d’ingénierie Umanis dans le cadre d’un projet de dématérialisation des feuilles de match.

Dans la perspective d’une harmonisation européenne des formalités d’entreprise sous l’angle de la “digitalisation”, la Fédération Française de Football* a lancé un chantier d’envergure : la dématérialisation de ses feuilles de match.

La démarche consiste à se passer progressivement du papier en centralisant, dans le système informatique de la FFF, les informations relatives aux quelque 37 000 rencontres qui se déroulent – en moyenne – chaque week-end sur le territoire français (Métropole et outre-mer).

Sollicitée dans le cadre de ce projet, la société de conseil et d’ingénierie Umanis – ex-Europstat – a développé un dispositif sur mesure exploitant la technologie open source Apache Cordova. Elle a élaboré, en parallèle, un support de communication vidéo destiné à promouvoir, auprès des clubs, l’application mobile (iPad, Android, tablettes Windows 8) et le service Web qui leur permettront de gérer les feuilles de match au format électronique.

Fondé en 1990 avec un ADN dans la “Business Intelligence” et l’analyse statistique, le groupe Umanis accompagnait déjà la Fédération Française de Football dans sa réflexion autour de l’amélioration de son pilotage financier. Il a fait face à d’autres défis sur ce volet dématérialisation. Durant les cinq mois qu’a duré le projet, s’est notamment posée la question du cycle de vie des feuilles de match ; d’autant plus que le service fourni aux clubs est voué à constituer un outil référent dont dépendront d’autres processus.

Il fallait par ailleurs s’adapter aux différents profils d’utilisateurs (arbitres, dirigeants, joueurs, entraîneurs…) tout en gérant la montée en charge le week-end, souvent quelques heures avant les rencontres… sans oublier l’importance du “mode déconnecté”, dans les stades dépourvus d’un accès à Internet. La conception s’est inscrite dans une logique multiplateforme, avec une même version de code source pour les différents systèmes d’exploitation.

Cette méthode, Umanis l’emploie régulièrement dans le cadre de son activité d’intégrateur, qui comprend le conseil et l’aide au choix d’outils, le transfert de compétence et la conduite du changement, la maintenance et l’externalisation en multi-sourcing. Ses secteurs de prédilection se trouvent dans la bancassurance, l’énergie et les télécoms.

Au-delà des initiatives dans le privé, l’État donne également un élan à la dématérialisation, qui constitue l’un des axes du projet de loi relatif à la “simplification de la vie des entreprises” (ERNX1412185L). Ce dernier comprend plus de 200 mesures parmi lesquelles la mise en avant du financement participatif (crowdfunding) et le développement du très haut débit.

Il est également question de rendre progressivement obligatoire l’utilisation des factures électroniques entre l’Etat et ses fournisseurs. Mais aussi de dématérialiser les titres-restaurants, certaines déclarations fiscales, des procédures d’attribution d’aide et des démarches liées aux régimes de sanctions financières internationales.

* Fondée en 1919 par transformation du “Comité français interfédéral” créé en 1906, la Fédération Française de Football (FFF) est reconnue d’utilité publique par un décret de 1922. Elle comprend des groupements sportifs dénommés “clubs” et ayant pour but principal ou accessoire de faire pratiquer le football.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les formations aux métiers high-tech ?

Crédit illustration : Vladyslav Danilin – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur