Démission du numéro un d’HP France

Cloud

Patrick Starck quitte ses fonctions de PDG. Johan Deschuyffeleer prend son poste par intérim.

Hewlett-Packard France (HP) annonce la démission de Patrick Starck de son poste de PDG. Selon le service de communication du groupe informatique, le manager quitte ses fonctions “pour réaliser un nouveau projet professionnel”.

L’intérim sera assuré par Johan Deschuyffeleer, qui va cumuler les postes de PDG d’HP France et de vice-président et directeur général de l’activité Solutions Technologiques. Il prend ses fonctions immédiatement. Il occupait jusqu’ici le poste de vice-président des modèles de ventes et de la productivité. Dans son parcours professionnel, il a aussi assumé les fonctions de vice-président et de PDG d’HP Belgique.

A la tête d’HP France depuis 2002, Patrick Starck a piloté la fusion des activités HP et celles de Compaq dans l’Hexagone. Avant le rapprochement, il dirigeait auparavant la filiale française de Compaq et assurait depuis avril 2000 la vice-présidence du groupe au niveau européen. Ce diplômé de Supelec a également collaboré pendant dix ans avec IBM.

Un départ dû à la vie mouvementée d’HP ?

A la rentrée 2005, le manager s’est retrouvé en première ligne lorsque la direction mondiale du groupe informatique américain a initié un plan mondial de restructuration affectant particulièrement les activités de HP France (voir édition du 19 juillet 2005).

A l’époque, un plan de suppressions de 1240 postes avait été annoncé dans l’Hexagone (voir édition du 12 septembre 2005). Depuis, les syndicats de HP France ont obtenu une révision à la baisse du plan initial en échange d’un aménagement de l’accord 35 heures (voir édition du 14 décembre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur