Démo Day Tour : Le Camping pousse les start-up vers les investisseurs européens

Entreprise

Pour la troisième édition de cette initiative de Silicon Sentier pour faciliter l’amorçage, dix start-up vont défendre leurs projets devant des investisseurs en Europe (Paris, Berlin, Londres).

Le Camping, que l’on présente comme “l’accélérateur de start-up” rattachée à l’association Silicon Sentier, organise la troisième édition de Démo Day Tour.

Objectif : intensifier la préparation des jeunes pousses (projet, équipe, marché…) en vue de monter une levée de fonds plus rapidement.

Pour cela, des mentors – des professionnels du Net ou de l’écosystème de financement de la Net-économie – accompagnent les jeunes pousses pour peaufiner leur approche.

Et tenter d’attirer au final l’attention des investisseurs (250 inscrits sur les trois capitales européennes).

Le Camping Démo Day Tour n’est pas un concours avec une dotation à la clé.

C’est une session permettant aux fondateurs de start-up de présenter brièvement leurs projets en effectuant un road-show européen : Paris aujourd’hui, Berlin la semaine et Londres dans deux semaines.

Une tournée des investisseurs potentiels visant à accélérer le processus de financement d’amorçage.

“Il s’agit de maximiser le potentiel de chances de projets”, commente Alice Zagury, responsable du Camping.

La troisième édition Démo Tour Day s’est déroulée mercredi après-midi dans l’hémicycle du Conseil régional d’Île-de-France à Paris.

L’invitation précisait que 12 start up avait été sélectionnées parmi 200 dossiers.

Mais, en fait, dix sont passés en séance de “speed pitch” : Home’n’go (recherche de logements), Fleex (“apprenez l’anglais avec les vidéos que vous aimez”), Sketchfab (3D), ForgetBox (le cloud à la maison), Explee (“des vidéos pédagogiques pour renforcer l’impact de vos idées”), Veezio (analyse vidéo), JellyNote (réseau social pour créer de la musique), Poutsch (“collecter les avis en ligne”), Augment (la 3D sur mobile) et Webshell (“Créer rapidement des applications mobile”).

Comment la sélection des start-up a été réalisée ?

Plusieurs critères sont pris en compte selon Le Camping comme le profil des projets, les compétences complémentaires des équipes (technique, business développement, marketing), la capacité de faire évoluer le produit ou de changer de positionnement, une grande ambition (“voire une espèce d’impertinence”), le fait de penser à un usage, à un marché, à une monétisation…

“On ne juge pas l’idée car on peut se tromper”, précise Alice Zagury. “Ce qui compte, c’est la solidité de l’équipe.”

Après deux éditions, l’initiative est encourageante.

“En cumulant les saisons 1 et 2, 50% des boîtes ont levé des fonds. Soit un montant total de 2,8 millions d’euros.”

Crédit photo : © Gorilla – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur