Dépenses IT 2015 : la hausse du dollar se paie

CloudDatacentersMobilitéPCPoste de travailServeursSmartphonesTablettes
depenses-it-mondiales-2015
3 2

Gartner impute à la remontée du dollar – et à certains effets secondaires – le net recul des dépenses IT mondiales attendu en 2015.

Alors qu’elles progresseraient de 2,5 % à taux de change constant, les dépenses IT dans le monde devraient reculer de 5,5 % entre 2014 et 2015 compte tenu de la remontée du dollar.

Ces prévisions signées Gartner sont plus pessimistes que celles diffusées au mois d’avril. Le cabinet d’études américain annonçait alors une baisse globale de 1,3 %, pour une hausse de 3,1 % en excluant l’évolution du cours des devises.

Il semble que certains effets secondaires aient été sous-estimés : face à la montée du dollar, les fournisseurs relèvent leurs tarifs pour protéger leurs marges, poussant consommateurs et entreprises à réévaluer leurs investissements.

Tout en enregistrant la plus forte baisse tous segments confondus (-7,2 %), les services de communication devraient rester le moteur des dépenses IT mondiales, avec 1 492 milliards de dollars investis.

Les services IT seraient eux aussi affectés : – 4,3 %, à 914 milliards de dollars, avec un net repli des dépenses en implémentation.

La chute serait un peu plus importante (- 5,7 %, à 654 milliards de dollars) pour les ventes de terminaux : les smartphones ne connaîtraient plus les croissances explosives de ces dernières années, tandis que les ventes de PC et de tablettes faibliraient un peu plus.

Il faudra, d’après Gartner, surveiller la hausse du prix des ordinateurs, qui pourrait être de 10 % en moyenne dans les pays touchés par les effets de change. En tête de liste, la zone euro, où les stocks, trop élevés dans la distribution, pourraient contrarier le lancement de Windows 10.

La dépense dans les équipements du data center serait plus épargnée : – 3,8 %, à 136 milliards de dollars. Malgré la propension des entreprises à étendre le cycle de vie de leurs infrastructures et à différer leurs décisions d’achat, le marché des serveurs devrait rester dynamique, essentiellement grâce à un rebond sur les mainframes.

Le secteur le plus résistant serait le logiciel d’entreprise (- 1,2 %, à 654 milliards de dollars). Comme le note Silicon.fr, les éditeurs ne répercuteraient pas la hausse du dollar, les offres SaaS étant focalisées sur les parts de marché et non sur la profitabilité.

Crédit photo : Marcos Mesa Sam Wordley – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur