Déploiement de réseaux sans fil : Ruckus Wireless vend le mesh

Mobilité

Le fournisseur US de solutions sans fil propose une offre pour les réseaux mesh en entreprise. A côté, il nomme un directeur francophone pour l’Europe du Sud.

C’est un produit issu du centre R&D de Ruckus Wireless situé à Taïwan : le SmartMesh 802.11n, une technologie plug-and-play qui s’appuie sur une version du “Smart Wi-Fi” (une autre technologie maison pour la gestion du signal radio) spécialement adaptée aux réseaux maillés. Une approche censée profiter aux entreprises ou organisations souhaitant déployer un réseau local sans fil (WLAN).

Selon l’équipementier américain spécialisé dans les configurations Internet sans fil, cette solution de meshing pour réseaux indoor propose des avantages considérables par rapport à des produits similaires vendus par des prestataires comme Cisco ou Aruba : “deux fois plus économiques, délai de déploiement réduit de moitié et performances trois fois plus élevées”.

“Généralement, un dispositif mesh est très lourd à mettre en place”, constate Andrew Bartram, le nouveau directeur en charge de la zone Europe du Sud pour Ruckus Wireless. L’équipementier aurait dépassé ses contraintes avec sa solution propriétaire adossée à ses points d’accès ZoneFlex (802.11g ou 802.11n en état de projet de norme). Il permet notamment d’éliminer les câbles Ethernet reliés à chaque point d’accès. Ce qui pourrait se révéler pratique pour des organisations qui refusent des extensions filaires (entreprises, hôtels, écoles, hôpitaux, entrepôts…).

Un débit plus élevé qu’un réseau filaire

Avec SmartMesh, un système de routage dynamique est censé optimiser la distribution du meilleur débit possible : théoriquement, le point d’accès racine (AP root) propose d’emblée du 300 Mbit/s puis on dispose de 150 Mbit/s au niveau du premier point d’accès Mesh (AP root +1), encore 150 Mbit/s (AP root +2) au deuxième relais puis 100 Mbit/s au troisième bond (AP root +3). Une configuration qui donne des ailes à Ruckus : “un point d’accès SmartMesh 802.11n fournit un débit plus élevé qu’un point d’accès filaire 802.11g, même après un relais via deux noeuds mesh.”

Le prestataire de solutions Internet sans fil se montre particulièrement attentif sur la façon d’optimiser ses technologies liées aux topologies de réseaux mesh. Prenons le cas des antennes Smart Wi-Fi présentes sur les points d’accès : elles sont dotées de la technologie BeamFlex, qui a vocation à réduire les interférences entre points d’accès avoisinants.

De plus, le signal Smart Wi-Fi est orienté vers le poste client et seulement pendant la durée de la transmission (une différence d’approche vis-à-vis de ses concurrents qui optent pour des antennes omnidirectionnelles émettant en permanence un signal dans toutes les directions).

Une mise à jour du contrôleur

Pour les clients déjà équipés de solution Ruckus, il faut percevoir la technologie SmartMesh comme une mise à jour du logiciel du contrôleur ZoneDirector de Ruckus (version 3.0) à installer en amont du réseau sans fil. Justement, le prestataire en profite pour dévoiler une nouvelle génération de contrôleurs professionnels (ZoneDirector 3000). Disponible en juillet, celle-ci permet de gérer jusqu’à 250 points d’accès ZoneFlex (contre un maximum de 50 points d’accès avec la version précédente ZoneDirector 1000).

Afin de faciliter l’administration du réseau SmartMesh en vue d’une gestion centralisée, Ruckus propose aussi une plate-forme dédiée d’administration (FlexMaster).

En guise d’exemple de déploiement, une entreprise pourra s’équiper de la solution SmartMesh en acquérant 15 points d’accès (500 euros pièce), 5 liens Ethernet (100 euros chacun) et un contrôleur de mobilité Smart Wi-Fi (2500 euros).

Ruckus Wireless prend position en France
Basé à Sunnyvale en Californie, Ruckus Wireless, qui a levé 42 millions de dollars depuis sa création en juin 2004, poursuit son expansion géographique. Plus particulièrement dans la zone Europe-Moyen Orient – Afrique. Il vient de nommer Andrew Bartam comme Directeur des ventes Europe du Sud (France, Allemagne, Italie et curieusement Benelux). Pour le cas du marché français, sa mission consiste à développer un réseau de relais de distribution des produits Ruckus en faisant appels à des intégrateurs et à des revendeurs locaux. Le mois dernier, il a déjà signé un premier partenariat dans ce sens avec le distributeur Exer Datacom située à Villeneuve d’Ascq (Nord). D’ici la fin de l’année, Andrew Bartam espère disposer d’une cinquantaine de relais éparpillés dans la France entière. Bien que 70% du business de Ruckus est orienté vers les opérateurs télécoms, le nouveau directeur Europe du Sud se concentrera uniquement sur la partie offres entreprises.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur