Dérives sur Facebook Marketplace : souci technique ou courbe d’apprentissage ?

E-commerceMarketing
facebook-marketplace
7 4

Qui veut de la drogue ou des armes ? Des annonces sur Facebook Marketplace montrent un certain débordement au démarrage de cette activité qui renaît sur le mobile.

Facebook Marketplace s’est lancée sans prendre assez de précaution sur les objets mis en vente. Le réseau social, qui devient une place de marché pour vendre et acheter des produits en tous genres à travers son app mobile (comme Leboncoin), réserve quelques surprises à son démarrage d’exploitation. Le service, annoncé en début de semaine, est ouvert sur quatre pays : Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie et Nouvelle-Zélande.

La BBC et le New York Times ont déniché des petites annonces surprenantes pour trouver des drogues illégales, des armes et des animaux (comme des bébés hérissons ou des serpents) ou ce qui ressemble à des annonces de prostitution.

Un porte-parole de Facebook évoque un souci technique rencontré avec l’élargissement progressif de l’accès au service sur mobile. Ce problème serait de nature à empêcher le fonctionnement du système de contrôle visant à identifier les contributions et les produits qui entreraient en infraction avec les règles d’usage et de commerce sur Facebook Markertplace. D’où les découvertes troublantes par certains utilisateurs de la première heure.

« Nous cherchons à résoudre le problème », assure le réseau social. Sachant que la plateforme communautaire avait déjà l’objet de critiques après avoir laissé la diffusion de publicité portant sur de la drogue, des armes ou des produits contrefaits.

Marketplace : une relance sur le mobile avec des couacs

Finalement, Facebook découvre un vieux problème comme le Web. Même en étant conscient que le dépôt de petites annonces par des tierces personnes exige un certain contrôle, Facebook doit admettre qu’il existe des failles dans la régulation.

Yahoo en avait fait les frais avec son service d’enchères qui laissaient apparaître des objets nazis. Même si ce type de trafic est interdit depuis 2001, le groupe Internet a dû répondre de ses actes devant la justice française. En 2010, Craigslist, un site américain pionnier dans les petites annonces, avaient dû prendre des mesures pour fermer les espaces proposant les mises en relations les plus torrides.

Facebook en cours de formation dans les petites annonces ? Pour se rôder, la phase de « Test and learn » réserve parfois de désagréables surprises. Même si ce n’est pas vraiment un nouveau businesss pour le groupe de Mark Zuckerberg : dès mai 2007, on trouve la trace d’une marketplace à la sauce Facebook (accès coupé depuis une consultation sur un PC desktop).

Appelons donc cela une renaissance sur le mobile accompagnée d’aléas dans l’apprentissage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur