Des actions pour favoriser l’usage des nouvelles technologies dans les PME

Cloud

Les TIC sont sous-exploitées par les PME françaises, ce qui affecte leur compétitivité, estime le Medef. Celui-ci émet des propositions.

Le Medef tire la sonnette d’alarme. Les entreprises françaises, notamment les PME, n’utilisent pas suffisamment les nouvelles technologies. L’organisation représentative des entrepreneurs illustre le retard accusé par la France dans ce domaine en s’appuyant sur diverses études, dont un rapport de la Commission européenne. Selon ce rapport, seules 60 % des entreprises françaises disposaient dun site Internet en 2004, contre 86 % de leurs consoeurs allemandes et 81 % des britanniques.

Pourtant, les initiatives des pouvoirs publics ne manquent pas. Dans son rapport, le Medef passe au peigne fin une quinzaine d’actions, dont celles du ministère de l’Industrie, deux missions gouvernementales, cinq actions sectorielles et sept projets régionaux. Après analyse de ces différentes initiatives, le patronat met en évidence le manque de pérennité et de ciblage, sur un secteur donné, de certaines d’entre elles. Il tire ensuite les enseignements du passé.

Renforcer la compétitivité des PME françaises

Pour accélérer l’intégration des nouvelles technologies dans les PME françaises, le Mouvement des Entreprises de France préconise ainsi de développer des actions régionales et sectorielles. Il propose également de créer une structure nationale qu’il piloterait avec les pouvoirs publics, afin de coordonner l’ensemble des initiatives. Il recommande enfin l’emploi d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs pour suivre l’évolution des mesures prises et appelle l’Etat à s’engager sur le long terme.

Car il en va de la compétitivité des PME françaises. C’est du moins l’avis des principaux concernés : 73 % des patrons d’entreprises de 6 à 200 salariés estiment en effet que les technologies de l’information et de la communication (TIC) représentent un facteur de compétitivité vital, selon une enquête menée en janvier dernier par BNP Paribas Lease Group. Le Medef cite quant à lui le cas des Etats-Unis qui, depuis quelques années, tirent profit de leurs investissements dans les nouvelles technologies. Des mesures qui ont permis aux entreprises américaines d’augmenter leur productivité de 2,76 % par an entre 1996 et 2003, contre une hausse annuelle de 1,42 % entre 1973 et 1996.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur