Des Apple Expos sans Apple

Mobilité

Une semaine après la fermeture du show européen d’Apple à Paris, les autres pays d’Europe se préparent à célébrer le Macintosh et tous les autres produits du monde merveilleux de la Pomme chez eux. Mais Apple ne sera pas de la partie.

Les Anglais sont vraisemblablement les Européens les moins convaincus… par l’Apple Expo ! Les critiques fusent de toutes parts sur nombre de sites, quant à la dimension européenne voulue par Apple de l’événement de la porte de Versailles. Certains vont même jusqu’à dire qu’ils sont bien contents qu’il y ait eu des restrictions d’essence cette semaine en Angleterre, car ils se sont trouvés bloqués sur leur île et dans l’incapacité de rejoindre l’exposition. Le grief le plus souvent repris est évidemment le peu d’engouement des exposants pour les langues, même l’anglais.

Mais les Anglais ne sont pas les seuls. Si les Allemands ne pipent mot, les Italiens sont plus loquaces : “Cela aurait pu être la MacWorld Expo d’Europe, mais cela n’a été qu’un bon show destiné à la France”, commente Settimio Perlini, rédacteur de MacProf. Et de souligner quelques-unes des lacunes de l’événement. La langue est encore une fois citée en tête : selon M. Perlini, seul “Sonnet”, le fabricant de cartes accélératrices, disposait de documentation dans presque toutes les langues. Pour le reste, près de 90 % de la documentation présente sur l’expo était uniquement en français !

Mais il n’y a pas que cela. Beaucoup ont aussi noté l’absence de double marquage des prix en euros. Et de s’interroger si la France comptait bien profiter de cette monnaie unique dans un peu plus d’un an… Autres remarques judicieuses : le Hall 4 abritant l’expo était divisé en “Villages”, ce dont nous nous sommes fait l’écho ici (voir nos éditions du 14 septembre et du 15 septembre 2000). Les visiteurs étrangers ont noté une réelle absence d’identité de ces villages, difficiles à distinguer du reste des stands. Mais Settimio Perlini regrette un dernier point, et non des moindres : le prix du voyage aller-retour d’Italie pouvait s’élever au moins au prix d’une des nouvelles machines de la firme à la Pomme !

Les Européens ne sont donc pas tous convaincus du bien-fondé de l’Apple Expo comme événement européen, même si tous ont toutefois bien apprécié l’ambiance, les rues pleines d’affiches aux couleurs d’Apple, les bus maquillés d’iMac, le métro recouvert de pommes et Paris… Reste que tous semblent s’apprêter aux évènements locaux qui se préparent : à Cologne s’ouvre Maxpo du 21 au 23 septembre, à Londres, l’Expo 2000 (voir notre édition du 17 juillet 2000) se tiendra à la fin du mois et en Italie, la SMAU et FuturShow semblent être les références du pays. Les deux premières expositions ne verront assurément pas la présence d’Apple, mais comptent une myriade d’éditeurs et de fabricants de produits tiers qui ne manquent pas ces occasions de venir présenter leurs nouveautés. La stratégie d’Apple en matière d’expositions en Europe est peut-être à revoir…

Pour en savoir plus :

* L’Expo 2000 (en anglais)

* MacProf (en italien)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur