Des avocats proposent un soutien gratuit aux développeurs Linux

Mobilité

Le Software Freedom Law Center étend ses services de conseils juridiques sans contrepartie.

Le Software Freedom Law Center (SFLC), fournisseur de services juridiques sans contrepartie financière (pro bono) qui a vocation à protéger et à promouvoir les logiciels libres et gratuits, vient d’annoncer qu’il étendait ses activités avec le recrutement de deux juristes supplémentaires.

SFLC propose une assistance juridique et d’autres services dérivés. Il se consacre à l’accompagnement des développeurs et des projets open source.

“Je suis ravi d’accueillir deux avocats brillants. Leurs compétences serviront à nos clients et à la communauté du libre”, a déclaré Eben Moglen, président du SFLC.

“Karen Sandler et James Vasile disposent d’un bagage approfondi en matière de lois et de technologies. Il symbolisent l’arrivée d’une nouvelle génération d’avocats qui devront répondre au besoin croissant d’expertise juridique dans le domaine des logiciels libres”, poursuit-il.

Karen Sandler prend ses fonctions au SFLC après avoir collaboré en tant qu’associée au cabinet Gibson, Dunn & Crutcher LLP à New York, ainsi que chez Clifford Chance à New York et à Londres.

Quant à James Vasile, il est docteur en droit à l’Université de Columbia et est titulaire d’une licence en sciences politiques et économiques de l’Université Fordham.

(Article traduit de Vnunet.com en date du 31 octobre 2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur