Des bornes pour l’information d’entreprise

Mobilité

La société lyonnaise AllMedia élargit son offre de bornes interactives en apportant des fonctions de reconnaissance vocale. Plusieurs sociétés, dont Alcatel et les Autoroutes du Sud de la France, ont déjà adopté cette solution technique pour faciliter l’accès du personnel à un intranet ou l’informer sur la vie de l’entreprise.

Les bornes interactives ne sont pas uniquement destinées au grand public. Alors que la société Cyberdeck s’ingénie à équiper certains lieux publics pour offrir un accès gratuit à Internet aux passants (voir édition du 21 décembre), AllMedia préfère positionner ses bornes comme des outils de communication interne en entreprise. A l’occasion de la Biennale du Savoir, qui se tient à Lyon jusqu’au 31 janvier, la jeune société a présenté des bornes équipées d’un microphone et d’une application de reconnaissance vocale signée Theorom Productions. Pas de clavier, il suffit de parler devant l’écran pour consulter la liste des exposants et le programme des conférences du salon.

En l’espace de quatre ans, près de 250 entreprises ont fait appel à AllMedia pour installer dans leurs locaux des bornes interactives (un millier au total) qui servent de “carrefour” de l’information. Elles ne disposent pas de la reconnaissance vocale, mais d’un clavier et d’un trackball. Reliées à un intranet, ces bornes affichent des contenus interactifs facilement consultables par les salariés non informatisés ou les visiteurs de l’entreprise. “La borne masque l’informatique qui fait encore peur, tandis que l’écran tactile et le clavier sont simples à utiliser”, explique Patrice Calligaris, directeur technique et co-fondateur, avec son frère jumeau, d’AllMedia. De la mise à jour du catalogue détaillé de produits aux résultats financiers du groupe, l’éventail des contenus est assez large.

L’équipementier Alcatel a par exemple déployé dans ses différents sièges sept bornes, depuis plus d’un an. “Notre portail interne fournit l’actualité quotidienne de la vie de l’entreprise, avec une revue de presse ou l’annonce de la signature de nouveaux contrats”, résume Daniel Razavet, qui gère au quotidien l’intranet d’Alcatel. Placée dans une salle de réunion, la borne informe les salariés sur les offres d’emplois de la société et les perspectives de carrière en interne. Mais les techniciens aussi peuvent y faire appel. “Certains agents n’ayant pas de PC équipés pour Internet, ils peuvent utiliser la borne pour consulter les brochures de produits et voir ce qui est en cours de développement”, complète Daniel Ravazet. Les coûts assumés pour chaque borne ont été d’environ 36 000 francs HT en matériel et 2 000 francs HT d’installation.

D’autres groupes comme EdF-GdF, l’enseigne Carrefour ou encore la ville de Marseille se sont équipés avec des bornes similaires. “Placées dans les hall d’accueil, les cafétérias ou les lieux de convivialité, elles donnent une image positive et dynamique” de l’organisme, défend Patrice Calligaris d’AllMedia. Autre exemple, le constructeur Renault s’en sert comme borne d’orientation pour les visiteurs sur son vaste Technocentre à Guyancourt.

AllMedia développe depuis peu des services personnalisés pour l’entreprise. Le paramétrage de la borne offre notamment la possibilité d’interdire ou non l’accès à tout l’Internet, en plus de l’intranet. Avec l’arrivée de la reconnaissance vocale, d’autres perspectives de services verront peut-être le jour. En attendant, le succès semble prendre selon Patrice Calligaris. “Actuellement, nous fournissons entre 20 et 30 bornes à chaque commande”, revendique le responsable.

Pour en savoir plus : AllMedia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur