Des cartes mémoires Flash toujours plus petites

Cloud

Sur les traces de la Multimedia Card, la Secure Digital Card voit sa surface quasiment divisée par deux avec la miniSD Card. A taille égale, Sony, lui, a choisi de quadrupler les capacités de stockage avec sa Memory Stick Pro.

Toujours plus petit. Ce credo de l’industrie électronique s’applique également aux produits déjà minuscules. Ainsi, la Secure Digital Card (SD Card), une carte mémoire Flash parmi les plus petites du marché avec ses dimensions timbre poste (32 x 23 mm pour 2 mm d’épaisseur) va voir sa surface quasiment divisée par deux. Basée aux Etats-Unis, la SD Association vient de valider la mini-SD Card dont la taille est de 21,5 x 23 mm pour 1,4 mm d’épaisseur qui se rapproche ainsi de la Multimedia Card (MMC), version non sécurisée de la SD Card.

La MiniSD Card (MSD Card) vise pour le moment le marché du téléphone portable, particulièrement les nouveaux appareils dédiés aux réseaux GPRS et (prochainement) UMTS et dont les fonctions (prise de vue photo, stockage musique, etc.) nécessitent de “gros” besoins de stockage. Mais la nouvelle mémoire Flash pourra tout à fait être utilisée dans les autres périphériques comme les appareils photo numériques et assistants personnels. D’autant que la Mini SD Card est compatible avec sa grande soeur et que seul un adaptateur de lecture suffit pour l’exploiter dans les lecteurs de SD Card. Le constructeur SanDisk a annoncé la commercialisation de cette nouvelle génération de cartes Flash au Cebit 2003. Dans un premier temps, des versions en 16 Mo devraient être livrées dès le mois de mars. Suivront les cartes 32 et 64 Mo au deuxième trimestre et enfin des versions 128 et 256 Mo avant la fin de l’année. La 32 Mo devrait être commercialisée autour des 30 dollars. Les tarifs des autres modèles ne sont pas encore précisés.

1 Go au lieu de 128 Mo

D’une certaine manière, la SD Card bénéficie des améliorations de la MMC dont Hitachi avait déjà réduit la surface (voir édition du 27 novembre 2002). Mais les SD Card et MMC ne sont pas les seules à bénéficier des progrès de la miniaturisation. Sony a confirmé, début mars 2003, l’avancement de la date de lancement de sa Memory Stick Pro. Si la taille de la version Pro hérite de celle de la Memory Stick (mais abandonne la couleur pourpre pour des couleurs à tendance pastel translucides), ses caractéristiques tendent à doubler, voire quadrupler, les capacités du modèle initial. Ainsi, là où la Memory Stick se limite à 128 Mo (voire 256 Mo avec la Duo), la Pro offre 256, 512 Mo et même 1 Go d’espace mémoire.

Le gain de mémoire n’est pas la seule amélioration de la Memory Stick Pro. Sony l’a dotée d’une vitesse d’écriture théorique maximale de 160 Mbits/s (20 Mo/s), qui autorise l’enregistrement en temps réel de vidéo MPEG-2 (DVD), et de MagicGate, un système de protection du contenu protégé. Les premiers modèles, fabriqués en partenariat avec… SanDisk, devraient être disponibles au printemps 2003. Les prix restent encore à préciser mais IBM, avec son Microdrive de 1Go, se voit sérieusement concurrencé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur