Des chercheurs découvrent une ‘nouvelle classe de supraconducteurs’

Mobilité

Un matériau basé sur le fer et l’arsenic aux surprenantes propriétés magnétiques.

Des chercheurs américains pensent avoir découvert un type entièrement inédit de supraconducteur. L’équipe du National High Magnetic Field Laboratory de l’Université de Floride a constaté les “surprenantes propriétés magnétiques” des nouveaux supraconducteurs basés sur le fer et l’arsenic, qu’ils ont qualifié “d’oxyarséniure de fer dopé”.

D’après les recherches, ce matériau est adapté à de futures applications comme l’amélioration des appareils d’imagerie à résonance magnétique, et une nouvelle génération de moteurs électriques supraconducteurs, de générateurs et de lignes de transmission électrique.

Les recherches sur cette substance en sont encore aux premiers stades, mais les scientifiques sont très enthousiastes sur son potentiel. L’équipe comprend Frank Hunte, associé postdoctoral de l’Applied Superconductivity Center, et David Larbalestier, Alex Gurevich et Jan Jaroszynski du Laboratoire national Oak Ridge, dans le Tennessee.

“Nous souhaitons disposer d’une plus grande sélection de supraconducteurs, opérant à des températures plus élevées, moins onéreux et pouvant être fabriqués en câbles arrondis”, déclare Larbalestier. “Le fer et l’arsenic, matériaux très peu onéreux, sont les principaux composants de cette classe de supraconducteurs totalement inédite. Nous sommes fascinés par cette découverte, qui mène la supraconductivité en des lieux encore inexplorés.”

Adaptation de l’article Boffins find ‘new class of superconductor’ de Vnunet.com en date du 29 mai 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur