Des consommateurs frustrés par les services 3G

Mobilité

Les nouveaux services et téléphones 3G semblent difficiles à appréhender pour les utilisateurs.

Les principaux freins à l’adoption des téléphones et services 3G seraient la complexité croissante des offres de services et la difficulté d’utilisation des appareils.

Dans le cadre d’une étude du cabinet d’analyses YouGov commandée par Netonomy, un fournisseur de solutions d’auto-gestion pour les clients des opérateurs, 79 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles trouvaient les services de téléphonie mobile de plus en plus compliqués à comprendre et à utiliser, contre 71 % dans une étude similaire menée en janvier 2005.

En outre, 73 % des premiers acheteurs de téléphones mobiles 3G utilisent rarement les services associés. Quant aux personnes qui ne possèdent pas encore d’appareil de ce type, elles sont 41 % à estimer qu’elles ne devraient pas rencontrer de difficultés, bien que 4 % seulement envisagent de passer à cette technologie.

Une demande d’autonomie dans la gestion des services

Cependant, il apparaît évident que les utilisateurs veulent pouvoir gérer eux-mêmes leurs services téléphoniques. Environ 59 % des 18-29 ans souhaitent administrer leur compte en ligne, contre 13 % seulement via un centre d’appels et moins de 10 % chez un revendeur spécialisé.

“Nous espérons que les opérateurs ne se laisseront pas aveugler par la perspective de nouvelles sources de revenus et qu’ils ne négligeront pas les implications pour les utilisateurs de ces nouveaux services”, a déclaré John Hugues, cofondateur et vice-président de Netonomy. “Les opérateurs devraient réaliser que leurs clients sont frustrés de ne pas pouvoir gérer eux-mêmes leurs services et s’appuyer sur cette demande pour soutenir la croissance de la téléphonie 3G.”

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 10 février 2006)

 

* Retrouvez toute l’actualité du salon 3GSM sur notre site dédié.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur