Des cybercafés dans les futurs magasins Apple ?

Mobilité

La firme de Cupertino va-t-elle profiter de l’ouverture de ses lieux de vente pour lancer une des chaînes de cybercafés les mieux dotées au monde ? Déjà harcelée par des fanatiques de la Pomme qui viennent scruter l’avancée des travaux sur ses différents chantiers, la firme pourrait avoir dans ses cartons un bon moyen de réguler ses stocks vieillissants.

Pendant que les premiers vendeurs de boîtes grises commencent à mettre la clé sous la porte ou à se vendre au plus offrant après le tassement de la croissance des ventes lors des derniers trimestres, Apple semble poursuivre inexorablement ses préparatifs de percées. Il y a une semaine, la firme réservait plusieurs milliers de mètres carrés de bureaux au Texas pour en faire une extension de son centre d’appels déjà implanté dans cet état. Un signe qui indique que la société envisage l’éventuelle augmentation de la charge de travail de son support téléphonique.

Apple investit dans l’immobilier

Dans le même temps, les rapports d’acquisition de surfaces destinées à l’ouverture d’une chaîne de magasins se sont poursuivis (voir édition du 5 mars 2001). Si aucun chiffre sûr ne peut être avancé concernant les magasins, les travaux ont bien commencé et certains aficionados du Mac se sont transformés en paparazzi des immeubles en construction, accumulant les trophées photographiques ou les films amateurs montrant quelques planches de bois et des ouvriers à l’oeuvre dans un angle de rue. Une vue imprenable sur un chantier, des images floues et des prises de vue dites “undercover” (en cachette) qui font plutôt penser au Projet Blair Witch ou à C’est arrivé près de chez vous.

Des Finder personnalisés grâce à Mac OS X ?

Mais les informations sur des préparatifs autour de cette chaîne, destinée à soutenir la montée en puissance d’Apple dès son entrée en fonction, se sont trouvées renforcées après que MacOsRumors a annoncé s’être procuré des documents, propriété d’Apple, indiquant que la firme entendrait ouvrir des pavillons dans ses magasins, destinés à donner un accès à ses machines. Le projet permettrait aux utilisateurs d’utiliser l’Internet, de jouer ou de travailler. Cette option, qui reste à ce stade sujette à caution, paraît des plus vraisemblables : les machines, si elles tournaient sous MacOS X, permettraient à chacun d’ouvrir une session personnalisée en quelque endroit de la planète que ce soit ! Le système est en effet en mesure de se connecter à un serveur Apple centralisé qui permettrait à l’utilisateur d’accéder à sa session personnelle. On perçoit d’emblée fort bien l’impact qu’un tel service pourra avoir sur les clients ou les utilisateurs des machines, quand on sait que le principe d’Apple repose sur “l’essayer, c’est l’adopter”, sans parler de l’espace de démonstration possible pour le marché des professionnels. Reste à savoir si un tel service, s’il était adopté, serait libre d’accès ou si une formule de paiement serait envisagée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur