Des disques durs remplis avant usage

Régulations

Il fallait y penser. Tous ces gigaoctets vierges sur les disques durs tendaient les bras depuis longtemps aux éditeurs. DigitalSquare remplira les disques magnétiques de Western Digital de logiciels en tous genres.

Télécharger un Word, ou un Photoshop depuis un site Internet, personne n’y songe encore sérieusement. Les encombrements du réseau et le faible débit des modems maintiennent cette utopie dans le cerveau des stratèges de l’édition. En attendant que les chemins vicinaux d’Internet ne se transforment en autoroutes, DigitalSquare a imaginé de remplir les disques durs en sortie d’usine d’une multitude de versions de démonstration de programmes, qui deviendront complètement fonctionnels à l’aide d’une clef logicielle délivrée à l’internaute qui aura choisi d’acheter. Un principe repris aux CD-Rom de polices de caractères que commercialisent les fondeurs depuis plusieurs années.

L’idée mise en avant par DigitalSquare devrait séduire les éditeurs. Ceux-ci éviteront les frais de distribution, de pressage des CD-Rom et d’impression des documentations de leurs programmes. Un système de chiffrement protègera les logiciels contre les risques de piratage. DigitalSquare n’a pas précisé la liste des produits qui seront installés, mais annonce avoir signé des accords avec des éditeurs majeurs de l’industrie. Et comme une idée n’arrive jamais seule, DigitalSquare s’est rapporché d’Adforce, une régie d’annonces publicitaires en ligne, dont les bandeaux seront ciblés en fonction des préférences d’achat des consommateurs.

Reste à savoir comment réagiront les consommateurs devant des disques durs flambants neufs et déjà très garnis. DigitalSquare a expliqué que les logiciels n’occuperont qu’une part raisonnable de la capacité de stockage des disques, et que leur effacement sera possible en un tournemain.

Pour en savoir plus : DigitalSquare


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur