Des fichiers leurres pour dénoncer le piratage musical

Mobilité

Sous l’égide du gouvernement, les signataires de la charte anti-piratage lancent une opération de sensibilisation vis-à-vis des internautes qui téléchargent des fichiers de musique sur des réseaux P2P.

Bientôt l’entrée des artistes

D’autres types de campagnes vont prendre le relais en début d’année prochaine. Après avoir frappé fort en termes de communication au printemps dernier (avec l’emblème du doigt levé accusateur à l’encontre des pirates), le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep) semble vouloir apaiser les débats. Hervé Rony, Directeur général du syndicat représentant les principales maisons de disques, a annoncé qu’une campagne d’affichage avec une douzaine d’artistes va débuter le mois prochain.

Début décembre, les acteurs de la filière musicale (Sacem, Unac, CSDEM, Snep, Upfi…) ont réalisé un spot publicitaire (“Le batteur”) qui promeut le message suivant : “Echanger de la musique sur Internet, c’est réduire au silence ceux qui la font.” Ce spot est accessible sur le site Promusicfrance.com. Des actions vont également être menées sur le terrain  : jusqu’à mai 2005, les acteurs du secteur de la musique compte organiser dans l’enceinte des collèges des rencontres sur les enjeux et les risques liés à l’utilisation d’Internet à l’école comme à la maison.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur