Des fonds d’investissement veulent dépecer Yahoo

Cloud

Plusieurs scénarios se dessinent autour de Yahoo : démantèlement, vente par appartements, recentrage géographique des activités…Les fonds d’investissement rôdent autour du groupe Internet.

Que va devenir Yahoo en pleine tourmente ?

Après le limogeage de Carol Bartz qui avait les commandes du groupe Internet, les rumeurs s’amplifient sur son sort.

Selon Bloomberg et le Wall Street Journal, le conseil d’administration de Yahoo serait en train d’étudier plusieurs offres de rachats.

AOL pousserait en faveur d’un rapprochement alors qu’il a récemment rejoint une alliance publicitaire associant Yahoo et Microsoft aux Etats-Unis.

Mais les fonds d’investissement rôdent également.

Silver Lake et Providence Equity Partners étudient le dossier en vue d’un démantèlement du groupe Internet valorisé à 18 milliards de dollars : la revente des actifs asiatiques de Yahoo est envisagée (participation de 40,5% dans le groupe Alibaba, 35% de Yahoo Japan).

Les fonds seraient aussi tentés de poursuivre le rétablissement de l’activité de Yahoo aux Etats-Unis et en Europe (Carol Bartz avait déjà pas mal assaini les comptes) dans la perspective d’une revente.

L’ombre de Microsoft plane toujours…Silver Lake était l’un des fonds actifs qui a extirpé Skype d’eBay.

Puis il a participé à la revente de la société exploitant le logiciel de téléphonie sur Internet à la firme de Redmond (8,5 milliards de dollars).

Pendant ce temps, Yahoo France vient de présenter sa grille de programme de la rentrée (rugby, élection présidentielle) et des nouveaux produits comme Livestand, une application pour smartphones et tablettes dévoilée en février 2011 et qui arrivera dans l’Hexagone d’ici la fin de l’année selon Les Echos.

Mais d’ici là, le dossier Yahoo va évoluer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur