Des Mac Pro jugés nocifs pour la santé

Mobilité

Certains Mac Pro d’Apple dégageraient des substances toxiques, comme le styrène et le benzène, pouvant provoquer des soucis de santé importants.

Utiliser un Mac Pro made in Apple pourrait nuire à la santé… En tout cas, cela a nuit à celle d’un chercheur du CNRS … Selon un article publié par le quotidien Libération, le Mac Pro de ce chercheur, qui reste anonyme tout au long du papier, dégagerait des odeurs toxiques, nuisibles à la santé.

Tout commence l’année dernière. Un chercheur du CNRS utilise régulièrement son ordinateur Mac Pro de la firme à la Pomme. Il remarque vite que son Mac Pro dégage des odeurs nauséabondes. Ces émanations lui irritent de manière “prononcée” la cornée et les voies respiratoires.

Intrigué, il contacte le service après-ventes d’Apple pour leur expliquer le problème. Son Mac Pro est échangé, mais les problèmes d’odeurs pestilentielles et irritantes persistent.

Sept substances pouvant s’avérer toxiques

Encore plus inquiet, le chercheur contacte le laboratoire indépendant Analytika qui procède à des analyses à partir des émanations provenant de son ordinateur.

Résultat : sept contaminants organiques volatils sont identifiés, dont le styrène et le benzène, des substances pouvant s’avérer toxiques pour l’homme. Ainsi, selon Libération, qui a interrogé l’Institut National de l’Environnement Industriel et des risques (INERIS), l’exposition à ces substances peut provoquer des irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires.

Les expositions prolongées à ces contaminants peuvent même aboutir à des maladies graves : “Le benzène peut avoir des effets sur la moelle osseuse. Imaginons qu’une personne travaille huit heures par jour pendant deux mois en inspirant de telles vapeurs, des personnes sensibles pourraient très bien développer des leucémie”, souligne Annie Leszkowicz, experte en risque chimique à l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail.

Silence d’Apple

Et le chercheur du CNRS ne semble pas être le seul dans ce cas. Les témoignages sur des forums spécialisés concernent les odeurs “particulières” dégagées par les Mac Pro ont commencé à émerger dès 2007. Certains ont ainsi constaté que leur ordinateur “pue”, sent “le véhicule neuf” ou le “plastique brûlé”. Des “maux de tête” et des “nausées” sont aussi évoquées.

En attendant, Apple n’a pas (encore) réagi à ces constatations. Lundi après-midi, la rédaction de Vnunet.fr a sollicité le service communication d’Apple France. Mais elle n’a pas obtenu de retours.

Apple n’a donc pas encore rappelé les Mac Pro victimes de ces effluves toxiques. Depuis février dernier, la firme à la Pomme détiendrait pourtant un rapport d’analyses, datant de janvier 2008.

Pourtant, côté éradication de produits dangereux pour la santé et la planète, Apple semble s’être engagé sur la bonne voie. Le mois dernier, Greenpeace avait félicité la “firme à la Pomme” pour sa nouvelle gamme de baladeurs iPod. En effet, Apple a supprimé de ces produits bon nombre de substances jugées toxiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur