Des opérateurs de téléphonie mobile apportent leur soutien à Linux

Mobilité

Des acteurs clés du marché de la mobilité misent sur une réduction de leurs coûts de développement.

Vodafone, NTT DoCoMo, NEC, Samsung, Panasonic et Motorola vont conjuguer leurs efforts afin de développer un système d’exploitation open source basé sur Linux en vue d’une d’exploitation pour la téléphonie mobile.

Les opérateurs et les fabricants de téléphones portables ont instauré une organisation à but non lucratif dans le but de partager les coûts du développement. Le groupe espère mettre au point une version opérationnelle du nouvel OS d’ici 18 mois.

L’objectif est de réaliser des économies sur le développement d’autres programmes mobiles, tant qu’ils n’ont pas vocation à se démultiplier sur les diférentes plates-formes OS mobiles.

“En évitant la multiplication de petites plates-formes propriétaires fragmentées et en réduisant les délais de disponibilité des nouveaux services, nous allons réaliser des économies substantielles.”, a confié Patrick Chomet, le directeur du développement des plates-formes Vodafone Patrick Chomet , à Reuters.

“A chaque nouveau jeu ou service, il faut l’adapter aux divers OS mobiles; De plus, nous devons prendre en compte chaque modèle de terminal et les caractéristiques de chaque fournisseur de contenus mobiles. Cela représente pour nous des efforts considérables en termes de temps et de coûts”.

Les téléphones mobiles fonctionnant sous Linux représentent un marché très limité, essentiellement concentré en Chine.

 

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 15 juin 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur