Des PC à moins de 300 euros chez LDLC.com

Mobilité

Depuis le 2 septembre, LDLC.com propose un PC à moins de 300 euros. Sans écran ni modem, et Windows est en option, il est vrai. Mais cette configuration minimale inaugure, en France, l’idée d’une machine bon marché avec des capacités suffisantes pour les besoins les plus courants. L’occasion de remplacer son vieux PC sans se ruiner.

Dans notre série “Un PC pas cher, c’est possible” (voir notamment les éditions du 18 avril 2002 et du 5 juin 2002), le site de vente en ligne LDLC.com vient d’ajouter une pierre à l’édifice. En effet, depuis le lundi 2 septembre, LDLC.com propose deux PC bon marché. Le premier, à 299 euros, comprend un AMD Duron 1 GHz, un disque dur de 30 Go, 128 Mo de Ram, une “petite” carte vidéo ATI AGP dotée de 8 Mo de mémoire SDRAM, un CD-ROM et un lecteur de disquettes. L’autre configuration proposée se veut plus musclée : Athlon XP 1700+, 256 Mo de SDRAM, 40 Go de disque, carte vidéo ATI Radeon 7500 avec sortie TV et graveur 40x pour 499 euros.

“Je me suis dit que plutôt que de dépenser 1 500 francs à essayer de faire évoluer un vieux PC à 200 MHz, il valait mieux en acheter un neuf à 2 000 francs”, raconte Laurent de la Clergerie, fondateur et directeur de l’entreprise. “J’ai négocié tout l’été avec les fournisseurs pour parvenir à une machine bon marché à 1 GHz, ce qui couvre largement l’ensemble des usages informatiques à l’exception des jeux de dernière génération.” Certes, il faudra ajouter un écran, des enceintes et un système d’exploitation (Windows XP édition familiale en l’occurrence) pour compléter ces configurations. Ce qui amène la facture à environ 610 euros pour la version Duron (sans graveur ni modem, cependant) et 860 euros pour la version Athlon. “Le PC à 299 euros vise les étudiants, les PME-PMI qui renouvèlent leur matériel, les familles qui veulent un deuxième ordinateur sans dépenser une fortune”, justifie Laurent de la Clergerie, “la seconde configuration est ouverte à tout le monde.”

Autrement dit, ces machines s’adressent en partie à un public “initié” et déjà équipé, d’où l’absence de certains composants, comme l’écran, qui font baisser la facture. On pourra cependant reprocher l’absence de modem, voire de port Ethernet, pour se relier au Net. Fonctionnalité certainement plus indispensable aujourd’hui qu’un lecteur de disquettes, notamment. Les configurations peuvent de toute façon être enrichies, “mais ne sont pas modifiables”, prévient le fondateur. N’espérez pas obtenir un Athlon XP 1800+ en lieu et place du 1700+.

Un PC à 250 euros ?

Pour autant, il ne s’agit pas d’une offre promotionnelle limitée en nombre ou dans le temps mais bien d’une offre permanente. “Nous proposerons ces produits tant que nous pourrons tenir”, indique Laurent de la Clergerie. Autrement dit, tant que les pièces seront disponibles et que les temps de montage ne seront pas insurmontables. En une nuit, 25 PC ont déjà été commandés. “Nous en attendons 150 d’ici ce soir (3 septembre, ndlr) alors que nous avons une capacité de 60 à 70 PC montés par jour.” Un tel succès amène déjà son fondateur à penser à l’avenir. “Je réfléchis à un PC à 250 euros et d’autres, pour Noël, à 700 ou 1 000 euros dans des configurations très agressives.” Avec modem, cette fois ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur