Des PC aux salariés pour leur usage personnel

Cloud

Le 20 décembre dernier, PeoplePC annonçait avoir signé un accord avec Vivendi. La société américaine fraîchement implantée en Europe va proposer aux 250 000 employés du groupe français des PC à la location pour 2 à 5 euros pendant 36 mois. Les ordinateurs seront “tout équipés” et bénéficieront d’un accès Internet ; l’offre comprend aussi une série de services. Marion King, directrice générale de PeoplePC Europe, nous éclaire sur ce concept importé des Etats-Unis.

VNUnet : Comment définissez-vous le métier de PeoplePC ?

Marion King :Notre but est de faire en sorte que l’informatique soit simple et de permettre aux gens d’accéder à Internet. Nous proposons un modèle B to B to C (business to business to consumer). Prenons l’exemple de Ford, l’un de nos premiers clients aux Etats-Unis. Nous leur permettons d’établir une relation privilégiée avec leurs employés en leur fournissant des ordinateurs personnels avec accès Internet pour l’équivalent de 15 à 35 francs par mois pendant 3 ans. Cela permet aux salariés de découvrir l’informatique dans des conditions privilégiées, sachant qu’une grande proportion des employés de Ford n’utilise même pas d’ordinateur sur son lieu de travail. En ce qui concerne le déploiement, nous nous occupons de tout : choix du constructeur de l’ordinateur, configuration, distribution. Nous prenons aussi en charge le marketing et proposons des services d’apprentissage, des cours, nous fournissons une assistance téléphonique. Un “club des membres” permet aussi de bénéficier d’offres promotionnelles sur des transactions en ligne.

VNUnet : En plus de l’accès Internet, proposez-vous l’accès à des contenus dédiés ?

Marion King :Les navigateurs des ordinateurs que nous fournissons renvoient vers une page d’accueil personnalisée pour l’entreprise. C’est une

“page d’accueil PeoplePC”, avec des liens vers des partenaires.

Dans le cas de Vivendi, par exemple, un lien vers Vizzavi figurera sur la page. Nous proposons aussi une entrée vers le réseau intranet de l’entreprise en question. Cet accès est toutefois optionnel, c’est au salarié de choisir s’il veut y accéder et à la société de déterminer le niveau d’accès.

VNUnet : Que répondez-vous aux syndicats qui vous reprochent d’amener un outil de travail au domicile des salariés  ?

Marion King :Tout d’abord, nous discutons beaucoup avec les syndicats. Je le répète, l’accès vers l’intranet reste une option pour le salarié. Nous lui fournissons un ordinateur pour ses loisirs, afin qu’il puisse surfer sur Internet. Bien entendu, s’il veut travailler avec, il le peut. De plus, je tiens à préciser que nous nous engageons à respecter formellement la vie privée de nos clients.

VNUnet : Quelles sont les sources de revenu de PeoplePC ?

Marion King :Elles sont variées. Tout d’abord le programme lui-même : l’entreprise et ses salariés nous paient. Ensuite, nous avons des accords commerciaux dans le cadre des services proposés. C’est le cas pour le “club des membres” et pour d’éventuelles mises à jour logicielles ou matérielles, la vente de périphériques, etc. Certains partenaires sont présents sur la page d’accueil que je mentionnais précédemment, nous leurs offrons des clics. Par ailleurs, il existe aux Etats-Unis une offre PeoplePC d’accès Internet uniquement, sans machine. Nous étudions le déploiement d’une offre similaire en Europe.

VNUnet : Certains fabricants de PC fournissent aussi des services avec les ordinateurs qu’ils vendent. Ne sont-ils pas des concurrents directs ?

Marion King :Absolument pas. Nous proposons une offre globale à des sociétés dont l’implantation est mondiale, en bénéficiant d’une large expérience en la matière. C’est une tâche vaste et complexe. Imaginez fournir une solution complète à 250 000 salariés répartis dans différents pays ! Les bénéfices sont significatifs pour de grosses sociétés, mais pour autant nous nous adressons aussi à des entreprises qui comportent moins de 10 000 employés.

VNUnet : Pourquoi vous implantez-vous maintenant en Europe et quelles sont vos perspectives ?

Marion King :Nous venons mettre en place des solutions pour des clients implantés mondialement. Ainsi Ford a des salariés en Grande-Bretagne, nous allons leur proposer notre offre. Le marché nous semble très porteur au vu du faible taux d’équipement informatique en Europe et le nombre de connectés à Internet renforce notre optimisme. Pour l’instant il m’est difficile de donner des détails, mais nous allons annoncer des contrats dans les mois qui viennent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur