Des PC équipés du chipset nForce pour Noël

Mobilité

Les constructeurs de cartes mères intègrent enfin le premier chipset de nVidia aux performances prometteuses. Deux versions verront le jour : le nForce 220 qui ne gère qu’un seul bus mémoire 64 bits et le modèle 420 qui en offre le double. Le premier se destine aux OEM et le second au consommateur final. MSI commercialisera une carte mère dotée du nForce 420 pour 1 600 francs environ.

Annoncé depuis plusieurs mois, le nForce fait enfin son apparition avec deux mois de retard. Le chipset de nVidia qui gère la vidéo, l’audio, la DDR 128 bits (2 x 64), l’AGP 4x et les fonctions de communication (voir édition du 7 juin 2001), est actuellement en cours d’intégration auprès de plusieurs constructeurs de cartes mères, notamment MSI et Asus. MSI lancera ainsi deux cartes équipées du nForce : une version retail pour le consommateur final dotée du nForce 420 au format ATX pour environ 1 600 francs et une autre destinée aux “gros constructeurs” en format Micro ATX avec le nForce 220. A environ 70 dollars pièce, les cartes nForce offrent une solution intéressante aux producteurs de machines d’entrée de gamme. Rappelons que le 420 gère deux bus mémoire DDR séparés de 64 bits alors que le 220 n’en supporte qu’un.

Pour exploiter toute la puissance du nForce 420, il faudra donc équiper la carte de deux barrettes DDR SDRam PC2100 pour exploiter les 4,2 Go/s de bande passante promis, dont la moitié est entièrement dédiée au processeur graphique, un GeForce 2 MX. Dans le cas contraire, le processeur central (CPU) et graphique (GPU) devront se partager les 2,1 Go/s de bande passante. Ce qui grèvera les performances globales de la machine. Rappelons aussi que, pour le moment, le nForce est réservé aux configurations à base de processeur AMD. Intel rechigne apparemment à fournir une licence d’exploitation. Les PC équipés du nForce – qui devraient débarquer avant Noël – feront peut-être changer d’avis le fondeur de Santa Clara. Espérons que les constructeurs en profiteront pour proposer des PC vraiment peu chers plutôt que d’augmenter leurs marges…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur