Des Pentium III à 1 GHz et la fin du Pentium II

Mobilité

Hewlett Packard et IBM pourraient livrer des machines pourvues de Pentium III cadencé à 1 GHz dés la fin du mois. Ces livraisons en très faibles quantités devraient permettre à Intel de reprendre la tête dans la course à la vitesse, où AMD détient le leadership depuis la sortie de son Athlon.

Nos confrères de Cnet ont révélé hier, citant des sources proches de la direction de Hewlett Packard, que la société, en même temps qu’IBM, pourrait livrer des PC fonctionnant avec des Pentium III cadencés à 1 GHz dés la fin mars. Il s’agirait de modèles grand public, qui viendraient se situer tout en haut des gammes des deux constructeurs. En revanche, pour les PC d’entreprise, l’intégration de cette nouvelle fréquence ne devrait pas être réalisée avant le mois de Juin. Chez Intel, on se refuse à commenter ces annonces. Même son de cloche chez les deux constructeurs concernés, nos questions sont restées sans réponse à l’heure où nous bouclons cette édition.

Rappelons tout de même qu’Intel a lui-même avoué avoir du mal à fournir, et même à produire, ses actuels Pentium III haut de gamme à 800 MHz. Même si on comprend l’importance symbolique d’être le premier à fournir un processeur à 1 000 MHz au grand public, il faut faire attention aux annonces fracassantes qui risquent certainement de se multiplier dans les semaines qui viennent. Prochain round pour AMD ?

A l’autre bout de la gamme, et pour compléter l’annonce des baisses de prix d’Intel (voir édition du 29 février 2000), il nous faut dire un dernier adieu au Pentium II cadencé à 400 MHz, qui disparaît du catalogue public du fondeur. Il s’agit donc de la fin de commercialisation de cette famille de processeurs, mais pas de l’arrêt de la production, du moins pour le moment. En effet, Intel continue souvent à produire certains processeurs qui ne sont plus au catalogue pour certains marchés protégés. C’est encore le cas aujourd’hui des Pentium 200 MMX, par exemple. Ces puces sont encore massivement utilisées par les administrations américaines. Néanmoins, on précise chez le fondeur qu’à l’heure actuelle, on préfère orienter les clients, même grand compte ou administration, vers les Pentium III, plutôt que de continuer à leur vendre des Pentium II. On n’a pas de mal à comprendre pourquoi…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur