Des pirates chinois gâchent la sortie de Windows XP

Cloud

Selon une firme de sécurité basée à Nottingham, des pirates informatiques chinois auraient réussi à désactiver le système de protection de Windows XP, quelques heures à peine après le lancement du nouvel OS de Microsoft.

John Safa, le responsable technique de BitArts Labs, société spécialisée en sécurité informatique, affirme que des pirates chinois ont développé des fichiers d’installation illégaux permettant de contourner la phase d’enregistrement du nouveau système d’exploitation de Microsoft, Windows XP. “Ces fichiers d’installation peuvent être téléchargés à partir de sites Web situés en Extrême-Orient, tandis que des copies piratées de Windows XP sont disponibles sur différents sites de ‘Warez’ [des sites proposant des contenus illicites, Ndlr] à travers le Réseau”, a-t-il précisé.

Le responsable technique a ajouté que sa société avait signalé à Microsoft des failles dans son système de sécurité lors des bêta-tests du produit. Le géant de Redmond avait alors répondu que les problèmes en question seraient réglés dans la version finale. “Mais cela n’a pas été fait et les pirates ont pu étudier et contourner le système de sécurité à l’aide d’outils de contrôle (monitoring tools) que tout un chacun peut se procurer”, explique John Safa qui qualifie de “naïve” la sous-estimation par Microsoft du haut niveau de compétence technique de la communauté des pirates.

Une approche différente de la lutte contre le piratage

Microsoft a eu raison d’introduire un système d’activation des licences mais il aurait fallu adopter une approche différente. Les technologies d’activation de logiciels de nombre de sociétés – y compris Microsoft – n’offrent aucun rempart face aux techniques avancées de piratage. “Les sociétés doivent s’attacher à comprendre l’idéologie du cracking, sinon elles continueront régulièrement à se faire prendre”, prévient John Safa.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur