Des Pocket PC branchés sur les Mac

Mobilité

Le 31 octobre, le 30 novembre et le 30 décembre seront lancés sur le marché trois versions d’un même logiciel, PocketMac, qui permet d’utiliser les assistants personnels Pocket PC animés par? Windows CE sur un Mac. Le Mac va donc se connecter à d’autres PDA que ceux sous Palm OS. Mais, les férus de la Pomme voudront-ils d’un Windows dans leur poche, même en version allégée ?

Trois versions de PocketMac, un logiciel permettant de connecter aux machines à la Pomme par le biais d’un câble USB ou Ethernet les assistants personnels Pocket PC, vont être commercialisées dans les deux mois à venir. La version de base sortira le 31 octobre au prix de 50 dollars (55 euros), la version “professionnelle” (qui compte quelques fonctions supplémentaires) doit être lancée le 30 novembre (pour 70 dollars – 78 euros), tandis que la version “développeurs” permettant d’intégrer des modules de communications dans d’autres applications pour permettre d’y intégrer des données Pocket PC, sera mise sur le marché le 30 décembre pour 200 dollars (222 euros). Les fonctions de base du logiciel comprennent la copie/conversion et la synchronisation de fichiers entre le Mac et l’assistant utilisé, tandis que la version professionnelle permet en plus de réaliser la synchronisation des données avec Entourage ou Exchange 2000/Outlook. Ces applications seront disponibles dans une version Carbon fonctionnant aussi bien sur Mac OS 9 que sur X.

L’arrivée de cette application, dont on ne comprenait pas qu’elle ne soit pas au catalogue de Microsoft va singulièrement désenclaver la plate-forme de Cupertino, qui ne pouvait pour le moment s’accoupler qu’aux machines fonctionnant sous Palm OS (les machines d’Handspring ou de Palm). La sortie récente de nouveaux assistants particulièrement bien conçus et fonctionnant sous Windows CE commençait à faire envie aux utilisateurs des machines frappées de la Pomme. Reste une inconnue : les cartes Compact Flash. L’éditeur de PocketMac, Information Appliance Associates, travaille actuellement avec Microsoft pour trouver un moyen d’installer certains composants sur l’assistant de ses futurs clients sans passer par le biais desdites cartes. Impossible de savoir pour le moment si une solution sera trouvée. Si ce n’est pas le cas, il faudra faire l’acquisition de media Compact Flash pour installer PocketMac sur l’assistant. Si les développements se poursuivent comme prévu, PocketMac devrait même être en mesure de réaliser la synchronisation de fichiers Word, Excel ou MP3. L’arrivée de ce petit logiciel sonne un peu comme une extension du domaine de la lutte du hub numérique cher à Steve Jobs dans le camp Windows. Bizarrement ce n’est ni Apple ni Microsoft qui réalise le lien. Surprenant !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur