Des portables équipés de la version ‘desktop’ du Pentium 4

Cloud

Il sera bientôt possible de se procurer des ordinateurs portables basés sur des processeurs Intel Pentium 4, avant même que le fondeur ne lance sur le marché une version mobile de sa puce. Mais Intel partage avec certains analystes un doute quant au bien-fondé de la démarche.

Plusieurs fabricants asiatiques de portables intègrent des Pentium 4 “Northwood” (voir édition du 7 janvier 2002), dans des portables qui pourraient arriver dès la fin du mois de janvier. C’est certainement la nouvelle finesse de gravure en 0,13 micron, synonyme de puce plus petite et dégageant moins de chaleur, qui permet de l’intégrer dans de plus petits appareils. Le taiwanais Mitac a commencé la production de telles machines pour le compte de Sharp et devrait livrer 30 000 unités d’ici fin janvier. De la même manière, la firme chinoise Legend Holdings travaille de concert avec le taiwanais First international computer sur un modèle destiné au marché européen.

Prix contre autonomie

De fait du prix généralement moins élevé des modèles “desktop” des processeurs, l’avantage de prix pour monter jusqu’à près de 500 euros par rapport à une machine dotée d’une version mobile de la puce, lorsque celle-ci sera disponible, dans quelques mois. Mais, naturellement, ce prix moins élevé se paiera certainement en autonomie, vu qu’une puce mobile est justement conçue pour consommer moins.

Intel pas très chaud

Si Intel ne fait rien pour empêcher les fabricants d’utiliser des versions “desktops” dans des portables, le fondeur n’offre aucune garantie pour de tels produits et tient à avertir les acheteurs des problèmes potentiels. Notamment en ce qui concerne les performances, un mécanisme de sécurité intégré aux Pentium 4 faisant automatiquement baisser la fréquence d’horloge de la puce si la température est trop élevée. Ce qui peut facilement arriver vu le faible volume du boîtier d’un portable. Un analyste du cabinet IDC est même plus vindicatif qu’Intel : “Si vous voyez un portable arborant un ‘sticker’ Pentium 4 avant le lancement officiel par Intel, n’y touchez pas.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur