Des recharges économiques pour imprimante

Mobilité

OTP Xerox propose plusieurs modèles de recharges de cartouches d’encre compatibles avec de nombreuses marques d’imprimantes. Leur atout : un coût inférieur pour une qualité à priori comparable.

Le département en charge des consommables de Xerox a lancé de nouveaux modèles de cartouches d’encre à un prix plutôt alléchant. En effet, le constructeur annonce un prix inférieur de 15% à 30% par rapport aux modèles originaux du constructeur de l’imprimante. Les cartouches, disponibles en noir et en couleur, sont compatibles avec plusieurs modèles des marques Hewlett-Packard, Canon, IBM ou encore Epson. Seulement attention : il s’agit ici de recharges. La cause est perdue d’avance lorsque les cartouches de votre imprimante possèdent une tête d’impression intégrée. Pour les autres, le résultat peut être intéressant. “Une cartouche originale commercialisée par le constructeur autour de 150 ou 160 francs peut être disponible au prix de 120 francs”, assure Rosaline de Ruysselaere, responsable chez OTP Xerox. Tout en garantissant une qualité “au moins égale, sinon supérieure”. Les coûts seraient rendus inférieurs grâce à une fabrication réalisée en Europe. En effet, l’importation de cartouches depuis les Etats-Unis est sujette à l’influence du cours du dollar, ce qui réduirait les possibilités des revendeurs souhaitant tirer les prix vers le bas.

De nombreux modèles de recharges Xerox sont déjà disponible dans la grande distribution via l’enseigne Carrefour, ou dans les catalogues des centrales d’achat pour entreprise. Un exemple ? Les références 51625A, 51629A, 51645A correspondent respectivement aux imprimantes Hewlett-Packard de la gamme HP 3×0, HP 600-660-670C ou encore HP 700-800-1100. Pour la petite histoire, Hewlett-Packard a intenté un procès à Xerox en critiquant un emballage trop proche de l’original, si bien que le packaging des produits compatibles de Xerox a été revu. Mais la justice est à double tranchant. Aux Etats-Unis, une plainte a été déposée contre HP par un fabricant de recharges d’encre. Ce dernier considère que le constructeur d’imprimante abuse de son monopole, en imposant ses cartouches au public et en dénigrant les produits concurrents. Quelque soit l’issue du procès, il est sûr qu’avec des prix qui atteignent plusieurs centaines de francs, une véritable concurrence viendrait certainement soulager les porte-monnaie des consommateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur