Des scripts pour finement contrôler iTunes

Mobilité

Non content d’être l’application la plus courue pour écouter de la musique sur Mac, de gérer le lecteur de MP3 iPod et d’inspirer les publicitaires, iTunes est automatisable. Une série de scripts lui permet de faciliter les quelques actions rébarbatives de l’application.

La version 2.0.3 d’iTunes est scriptable aussi bien sous Mac OS 9 que Mac OS X en version 10.1. Pour éviter à ses utilisateurs d’avoir à se pencher dans AppleScript avant la sortie de l’application AppleScript Studio destinée à faciliter l’utilisation de cette fonction cachée de son système d’exploitation, Apple a mis en ligne une série de 21 scripts pour son Jukebox (voir édition du 17 janvier 2001). Ceux-ci permettent de réaliser une gestion plus fine et plus productive des listes de morceaux de chaque utilisateur. La liste des scripts proposés par Apple n’est là que pour donner une idée des possibilités. Au nombre de ceux-ci, on notera la possibilité d’interroger les bases de données musicales de l’Internet CDDB, eMusic et CDNow selon trois critères : recherche par album, par artiste ou par chanson. Mais on retiendra aussi les raccourcis créés pour ajouter des fichiers ou de dossiers à la bibliothèque du logiciel, détruire ou dupliquer des morceaux sélectionnés, sélectionner ou désélectionner des pistes, créer un résumé de la bibliothèque ou des morceaux gérés par l’iPod (voir édition du 24 octobre 2001) ou encore répéter une piste.

De même, il devient possible de créer automatiquement des listes par artiste, de jouer une piste aléatoire, de faire disparaître les morceaux manquants, de remplacer le texte des noms de morceaux, de rejouer un morceau ou d’en rechercher les commentaires pour créer une liste de musique sur cette base. Même les fonctions de l’égaliseur sont scriptées, comme la possibilité de faire jouer tous les morceaux d’un genre musical selon une fréquence sonore prédéterminée, ou que les ajustements soient sélectionnés par défaut pour le mode manuel. Peut-être destinée à faire oublier le bogue destructeur de novembre dernier (voir édition du 5 novembre 2001), cette bibliothèque de scripts tous utilisables depuis l’application, s’avère donc un plus intéressant pour les utilisateurs les plus avertis qui ne se seraient pas lancés dans la programmation de ces fonctions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur