Des serveurs d’entreprise en développement chez Apple ?

Cloud

La version 2 du logiciel serveur d’Apple devrait être lancée la semaine prochaine à la conférence des développeurs de San Jose. Cette nouvelle version est jugée impressionnante par les quelques personnes déjà dans la confidence. Mais où est donc le matériel sur lequel elle pourrait tourner le serveur d’entreprise à la Pomme ?

Le programme de développement de Mac OS X serveur 2.0 (ainsi que la rumeur l’appelle) s’est terminé la semaine dernière, avec la fourniture d’une bêta 3 qui expire en juin. Le nouveau système serait bourré de fonctions destinées à venir empiéter sur les plates-bandes de Windows NT ! Les serveurs Mac OS X pourraient ainsi être vus sur les réseaux existant comme un banal serveur NT ! Mais les applications supplémentaires et complémentaires ne manqueraient pas : un utilitaire serait en mesure de redémarrer le serveur si un service en particulier plante, le gestionnaire Macintosh permettrait entre autres d’autoriser les ordinateurs portables placés sur une réseau de pointer et de “dépointer”, permettant ainsi d’éviter de se déconnecter virtuellement du réseau, mais de pouvoir se déconnecter physiquement. Ceci permettrait notamment d’éviter au système du portable de lancer le message d’erreur signifiant que le serveur n’a pas pu être trouvé sur le réseau. Les machines, une fois raccordées à nouveau au réseau, se synchroniseraient auprès du serveur. Une application susceptible d’intéresser les administrateurs de réseaux sur le marché de l’éducation, mais aussi les entreprises disposant de flottes d’ordinateurs portables comme les sociétés de conseil ou les consultants.

Le site Thinksecret indique que la version “serveur” serait similaire à la version “client” pour ce qui est du coeur du logiciel, s’appuyant sur la mise à jour 4L8 (la version actuelle de Mac OS X client est la 4P13), mais elle pourrait embarquer une mise à jour intitulée 1W2. La firme de Cupertino serait en mesure de livrer de nouveaux serveurs PowerMac G4 également la semaine prochaine. Selon Macosrumors, il s’agirait de configurations en 533 MHz mono et bi-processeurs, et de 733 MHz. La mise à jour matérielle des PowerMac pourrait ne pas s’arrêter là et devrait d’ailleurs conduire Apple à proposer d’ici à fin août des machines en version bi-processeurs s’appuyant sur des puces tournant à 866 MHz, mais également des machines monoprocesseur tournant à 933 et 1 000 MHz ! Il se dit qu’une version quadri-processeurs s’appuyant sur le Motorola PowerPC 7410 tournant à 600 MHz et une autre s’appuyant sur le PowerPC 7450 tournant à 866 MHz seraient aussi en préparation.

Un retour des Apple Network Servers ?

Mais il se dit également que la Pomme aurait travaillé depuis 2 ans sur des machines plus spéciales : des serveurs de réseaux d’entreprise. Comparativement aux PowerMac G4 serveurs, ces machines seraient bien plus sécurisées, embarquant notamment des alimentations redondantes, 4 bus Firewire ou des baies d’extension pour des volumes Firewire remplaçables à chaud. Apple avait mis un pied sur le marché des serveurs d’entreprise au milieu des années 90 avec deux machines, les ANS (Apple Network Server) vendues entre 80 000 et 130 000 francs et fonctionnant avec le système d’exploitation AIX d’IBM sur des PowerPC 604 à 132 et 150 MHz. Mais cet effort avait fait chou blanc. Le squelette d’une nouvelle machine serait prêt et pourrait s’appuyer sur la version serveur du nouveau système d’exploitation pour proposer aux entreprises une solution complète. Il se dit pourtant que Cupertino pourrait décapiter son projet dans sa recherche de réduction de coûts. Dommage pour ce projet à qui il ne manquerait plus qu’un boîtier digne d’Apple, à moins que…

Pour en savoir plus :L’ANS sur le site “Histoire” d’Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur