Des téléphones mobiles aux smartphones : passation de pouvoir imminente

CloudMobilitéOpérateursOS mobilesRéseauxSmartphonesTablettes

Selon Gfk, 2011 devrait accoucher d’une petite révolution. Avec l’émergence du multimédia et de l’Internet mobile, les ventes de smartphones devraient dépasser celles des téléphones mobiles classiques.

Un bouleversement de taille est prêt à secouer le secteur de la téléphonie mobile dans l’Hexagone. On vendra en effet bientôt plus de smartphones que de téléphones mobiles classiques.

Sans surprise, le plébiscite du grand public va en direction de la nouvelle génération de ces terminaux dits “intelligents”. Un constat corroboré par une étude du cabinet marketing GfK.

Sur les cinq premiers mois de l’année 2011, pas moins de 3,8 millions de smartphones auraient trouvé acquéreur en France. C’est 80% de plus que sur la même période, l’année précédente.

Contraste radical avec les téléphones mobiles classiques, dont les ventes ont chuté de 15% sur la même période.

Mais surtout, les estimations font état de 11,9 millions de smartphones vendus d’ici la fin de l’année 2011, contre 11,8 millions de terminaux ordinaires. Une première en France.

Désormais monnaie courante sur les étals des opérateurs, les smartphones sont généralement proposés pour une bouchée de pain pour toute souscription d’un forfait mobile.

Parmi les 14 millions de Français équipés, 35% sont détenteurs d’un iPhone. Android gagne du terrain, avec 24% de taux de pénétration, soit deux fois plus que BlackBerrry OS et ses 11%.

Malgré l’hégémonie annoncée de ces appareils multi-usages, de nombreuses questions restent en suspens. Quelle est la place des tablettes sur le marché et quel avenir prêter à la 3G ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur