Des terminaux Internet Intel sous Linux avec AOL

Cloud
Information - news

La Dot.Station d’Intel sera distribuée à 250 000 clients de la principale banque espagnole, Banco Santander Central Hispano. Le terminal d’accès Internet tournera sous Linux, et le FAI sera AOL qui effectuera ainsi son entrée sur le marché hispanique. En France, un accord existe entre Intel et e-laser, filiale de Lafayette, mais le silence est de mise autour de la Dot.Station.

En janvier 2000, lors du Consumer Show de Las Vegas, Intel dévoilait sa solution d’accès à Internet destinée aux prestataires de services (voir édition du 6 janvier 2000). L’offre se compose d’un terminal baptisé “Dot.Station”, administrable à distance et livré avec les fonctions de base. Reuters nous apprend que Michael Lynton, président d’AOL International, a révélé que la solution d’Intel était celle qui avait été choisie par sa société. AOL débute en effet son implantation en Espagne en réalisant un partenariat avec la Banco Santander Central Hispano et Intel. L’établissement financier va offrir un accès à Internet via AOL à 250 000 de ses clients. Les personnes intéressées pourront louer à bas prix une Dot.Station d’Intel.

La machine est composée d’un écran 15 pouces refermant l’unité centrale. Elle possèderait un disque dur de 4 Go et tournerait sur un Celeron. Le système d’exploitation installé est Linux ; tout est configuré à l’avance et, surtout, administrable à distance par le FAI, AOL en l’occurrence. L’idée est de permettre l’accès Internet le plus simple possible… et un contrôle maximal pour le fournisseur d’accès. En France, Intel a signé un accord avec e-laser, filiale de Lafayette (voir édition du 22 juin 2000). Les deux entreprises font partie d’un consortium constitué autour de la société Smart Valley, y participent aussi France Telecom et BNP-Paribas. Les premières Dot.Station distribuées par e-laser étaient prévues pour la fin 2000, pourtant aujourd’hui aucune nouvelle du projet. “Les études sont finalisées, je n’ai rien à vous dire”, nous répond-on en guise de “no comment” poli. Une telle solution pourrait-elle entrer dans le cadre du don de matériel informatique par une entreprise à ses salariés, comme l’a fait récemment Vivendi (voir édition du 2 mars 2001) ? Mystère. Quoi qu’il en soit, Intel n’a pas accordé d’exclusivité à e-laser.

Pour en savoir plus : La Dot.Station sur le site d’Intel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur