Deutsche Telekom blinde la sécurité de Firefox OS

Mobilité
deutsche-telekom-firefox-os

En collaboration avec Mozilla, Deutsche Telekom a développé de nouvelles fonctionnalités pour le système d’exploitation Firefox OS visant à renforcer la confidentialité des communications électroniques.

Commercialisation des smartphones Alcatel OneTouch Fire C et Fire E d’ici cet été, extension du réseau de distribution en Europe de l’Est : Deutsche Telekom adopte une stratégie globale autour de Firefox OS.

En plein débat sur la confidentialité des communications électroniques, l’opérateur allemand a également oeuvré de concert avec la fondation Mozilla sur la question de la vie privée. Cette collaboration se traduit aujourd’hui par une prise de position sur le segment des smartphones “ultra-sécurisés”.

Dans la lignée du scandale PRISM (du nom de ce programme de cyber-espionnage mené par le renseignement américain), ce marché naissant est sources d’initiatives depuis le début de l’année. La semaine dernière, à l’occasion du Mobile World Congress, l’Américain Silent Circle (fournisseur de solutions de sécurité) et l’Espagnol Geeksphone (fabricant spécialisé dans les technologies open source) ont lancé la commercialisation du Blackphone, basé sur une version blindée d’Android.

Visant essentiellement le grand public, cette offre a trouvé, à quelque heures d’intervalle, un écho inattendu à travers une contribution émanant de Boeing. Le constructeur aéronautique cible quant à lui les organismes gouvernementaux ainsi que les secteurs de la défense et de la sécurité avec un terminal vendu sous la marque Black.

L’offre de Deutsche Telekom se veut plus “universelle”, potentiellement applicable à une large gamme de smartphones. L’opérateur allemand a retenu l’environnement développé par Mozilla, le considérant “moins perméable” que celui de Google. Sur la liste des fonctionnalités proposées, on retrouvera, outre l’effacement de données à distance, une gestion fine des permissions demandées par chaque application, notamment sur l’accès à l’appareil photo, à la liste de contacts et à la géolocalisation.

Autre option : un mode “invité” activable en cas de prêt du terminal. Dans ce dernier cas, l’historique de navigation Internet est masqué, tout comme le carnet d’adresses et les autres données à caractère personnel. Lancement prévu “dans quelques mois” pour cette plate-forme qui vise à garantir la confidentialité de l’utilisateur et de ses communications, tout en se substituant, auprès du grand public, à des solutions de gestion comme Samsung Knox ou BlackBerry Balance.

A noter que l’Allemagne s’est placée en première ligne dans le conflit contre les pratiques de la NSA, après les révélations sur les écoutes du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel… ou encore, plus anciennement, l’affaire Google Car liée à l’espionnage de réseaux Wi-Fi.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous comment l’on nomme les différentes versions des systèmes d’exploitation ?

Crédit photo : Anan Chincho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur