Deutsche Telekom revoit ses prévisions de croissance à la baisse

Cloud

L’opérateur allemand a dégagé un résultat net de 1 milliard d’euros au
deuxième trimestre. Des résultats inférieurs aux attentes.

Le groupe allemand publie des résultats inférieurs aux attentes. Deutsche Telekom a dégagé un résultat net de 1 milliard d’euros au deuxième trimestre de l’année et réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 2,6% à 15,13 milliards d’euros. Des chiffres inférieurs aux prévisions des analystes, d’autant que le groupe a décidé de réviser à la baisse ses objectifs pour l’exercice 2006. Dès lors, Deutsche Telekom ne prévoit plus qu’un chiffre d’affaires de 61,5 à 62,1 milliards pour l’année. C’est 600 millions d’euros de moins que son objectif initial.

En fait, le groupe est face à un certain nombre de freins, parmi lesquels la pression sur les prix et l’évolution technologique. Deutsche Telekom peine face à la concurrence des opérateurs alternatifs et d’Internet. Globalement le succès de la VoIP pèse sur les comptes des opérateurs historiques. En outre, la forte concurrence en Allemagne a touché en particulier la téléphonie fixe. Sur ce marché, entre avril et juin, 500 000 abonnés ont tourné le dos à Deutsche Telekom, soit près de trois fois plus qu’au premier trimestre. Le groupe fournit néanmoins 9 millions de lignes ADSL.

La situation est différente dans les activités hors Allemagne. Dans les mobiles en Grande-Bretagne, les ventes ont augmenté de 11% et le nombre de clients de 4,2%. Cependant, le principal relais de croissance de la société, la filiale américaine de téléphonie mobile T-Mobile USA, donne des signes d’essoufflement. Elle n’a attiré que 613 000 nouveaux abonnés au deuxième trimestre, contre 1,04 million au premier. Deutsche Telekom a réduit d’un milliard d’euros le montant des investissements prévus cette année. Priorité : le redressement du marché domestique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur