Deux écrans plats pour une illusion de relief

Mobilité

En superposant deux écrans LCD, Deep Video Imaging a réussi à créer une sensation de profondeur qui simule le relief indépendamment de tout accessoire, comme des lunettes, ou d’adaptation matérielle et logicielle. Le jeu vidéo, les vitrines et le secteur médical sont les premiers marchés visés par DVI qui souhaite atteindre l’ordinateur de bureau dès 2002. Pas de prix annoncés pour le moment.

Bientôt le relief dans nos écrans ? Deep Video Imaging, une compagnie néo-zélandaise, s’apprête à lancer une gamme de moniteurs qui génèrent une image en 3D sans nécessiter d’adaptation logicielle ou matérielle. Pas besoin non plus de lunettes spéciales (même si certains procédés, notamment à cristaux liquides synchronisés avec le film, sont redoutablement efficaces) ni d’adopter une position adéquate pour percevoir un effet de relief. Développé à l’origine par Power Beat International, le principe repose sur l’empilement de deux couches d’écrans à cristaux liquides (LCD) générant ainsi une sensation de profondeur. Les ingénieurs ont notamment dû résoudre les effets de moirages provoqués par le rapprochement de deux écrans LCD. Ainsi qu’un effet d’encadrement (window box) qui, de par la réflexion de l’image sur l’écran, révèle l’espace qui sépare deux couches LCD. Outre un effet 3D, les écrans DVI peuvent aussi afficher deux images différentes (applications utilisées dans le domaine militaire) qui se superposeront, sous réserve de développements spécifiques.

Les produits DVI sont certes un peu plus épais que des écrans plats mais considérablement moins profonds que des moniteurs à tube cathodique (CRT). DVI propose 3 produits de stature honnête. Le 12bx, un moniteur 12,1″ (24,6 x 18,5 cm) VGA en 800 x 600 en 265 000 couleurs et sa version mobile le 12bx-p. Ainsi que le 15bx-rm, un 15″ qui offre un format de 1024 x 768 sur 16 millions de couleurs. Sachant qu’un moniteur DVI compte deux écrans LCD TFT, on n’ose pas en imaginer les prix. D’ailleurs, DVI se garde bien de les préciser puisque l’entreprise ne compte pas fabriquer elle-même les écrans mais licencier la technologie à d’autres fabricants. DVI vise les marchés du jeu vidéo, bien sûr, mais aussi le secteur scientifique, les espaces d’expression comme les vitrines ou les bornes, interactives ou non, et toutes les applications qui font appel aux images 3D (CAO, animation 3D, simulation, etc.). L’entreprise espère atteindre le marché des ordinateurs de bureau pour 2002. Une technologie qui devrait en tout cas fortement intéresser l’industrie du divertissement.

Pour en savoir plus :

La technologie DVI (en anglais)Lire aussi :

* Des images en relief sur un écran plat (15 juin 2000)

* Philips donne du relief aux écrans plats (24 février 2000)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur